Société

Cameroun : les leaders religieux anglophones exhortent le Gouvernement d’engager un pourparlers avec les séparatistes

Les leaders de la conférence générale anglophone, préoccupés par la situation délétère qui prévaut dans le NOSO, étaient en conclave ce mercredi 19 aout à l’archidiocèse de Douala.

À l’issue de cette rencontre ils ont émis quelques recommandations, pour une sortie de crise.

Les leaders religieux de la conférence générale anglophone exhortent le Gouvernement camerounais à discuter avec les leaders séparatistes. Et aux sécessionnistes, les prélats demandent de déposer les armes. Toute chose susceptible de favoriser le retour à la paix dans ces deux Région. C’est entre autres l’une des conclusions prises par les différents membres de cette conférence, au terme de la concertation qui s’est tenue, le 19 aout à l’archidiocèse de Douala.

Lire aussi
Cameroun : Une grenade explose dans la cour d’un domicile à Bafoussam

Pour le porte-parole de la conférence générale anglophone, « il faut dans la mesure du possible, libérer tous ceux qui sont en détention, ou qui ont quelque chose à voir avec la crise qui secoue les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Et nous demandons aussi au gouvernement sans condition ou sans précondition d’engager les pourparlers, avec les acteurs séparatistes, dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et la solution peut uniquement se trouver sur une table de négociation, et non par la violence. L’histoire montre que les pays les plus organisés, riches, armés, comme les Etats-Unis ou l’Union Soviétique, ou même la France, n’ont jamais gagné une guerre. Ce que nous demandons dans les deux camps, c’est aussi cet esprit d’humilité et l’amour, parce que s’il n’y a pas de l’amour, il n’y aura pas de pardon, et ne peut pas avoir une réconciliation sans pardon »

Le propos du porte-parole de la conférence générale anglophone, résument à suffisance le point de vue des leaders religieux dans la recherche d’une sortie de crise. On espère que ce point de vue sera pris en compte par le Gouvernement.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page