Société

Cameroun: Les journalistes s’imprègnent du langage statistique pour plus de précision et de concision

Les journalistes membres du réseau JNMAP viennent d’être capacités à Yaoundé. Ils ont reçu des enseignements sur la production des Encarts statistiques.

C’était du 22 au 23 février 2019 au campus d’IFORD à NGOA-EKELLE.

L’objectif de cet atelier organisé par le PICHNET (projet d’investissement en capital humain) était de renforcer la capacité des journalistes à accéder aux données statistiques disponibles en ligne, question d’améliorer la qualité de leurs papiers sur les questions de santé, développement humain et sécurité. Pendant 02 jours les journalistes ont été initiés à l’accès à quelques données de base couramment utilisées par les experts en développement.

Au fur et à mesure qu’il devient éduqué, le public devient exigent et difficile à convaincre .Le journaliste a donc plus que jamais intérêt à revenir à un idéal de recherche de vérité, le professeur Parfait Eloundou l’a bien précisé lors des travaux. La nécessité de retourner aux chiffres s’imposent telle un impératif catégorique. Quoi de plus fort que les chiffres dans un article pour démontrer la véracité d’une affirmation ou d’une infirmation ? A travers cette formation les journalistes ont compris que les données existent il faut simplement qu’ils aient la capacité d’aller les chercher pour une information fiable et vérifiable. Ils sont désormais capables d’accéder à 04 sources de données. Enquêtes Démographique et de santé (EDS), Banque Mondiale(WDI), Nations Unies (WPP) et GapMinder. Le processus est bel et bien lancé le journaliste pourra bientôt s’affranchir de la tutelle des scientifiques.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page