Actualité

Cameroun: Les instructions fermes de Paul Atanga Nji à son état major

Au lendemain des mutineries de la prison centrale de Kodengui, Paul Atanga Nji a présidé une réunion sous très haute instructions du président de la république, chef de l’Etat, chef des armées.

C’était ce jeudi 25 juillet 2019 dans les services du gouverneur à Yaoundé. Une réunion au cour de laquelle, il a formulé un certain nombre de recommandations en direction des préfets des 10 départements de la région du centre ; des sous préfets des arrondissements de la ville de Yaoundé; des responsables des services de sécurité et de défense. Principale recommandation: anticiper sur toutes les menaces susceptibles de perturber l’ordre public ou le bon fonctionnement des institutions républicaines.

Même si les dernières informations indiquent que la situation est globalement calme et sous contrôle dans la région du centre, Le ministre de l’administration territoriale recommande de relever le niveau de vigilance ; de renforcer la recherche du renseignement prévisionnel ; l’utilisation de tous les canaux légaux afin d’obtenir les renseignements stratégiques devant permettre de maitriser en temps réel tout complot contre les institutions républicaines. « Aucune activité insurrectionnelle ne doit prospérer ni à Yaoundé ni ailleurs dans la république »précise t- il.

Lire aussi
Le Président Paul Biya doit séparer les lutteurs: Laurent Esso Vs René Emmanuel Sadi

Paul Atanga Nji insiste par ailleurs sur le fait que le respect des institutions et de celui qui les incarne est un impératif catégorique. Le ministre fustige en outre les agressions dans les taxis, les motos taxi et le vol à l’arraché dont sont de plus en plus victimes les citoyens. Les auteurs de ces actes odieux seront mis hors d’état de nuire. La police municipale devra quant à elle agir à chaque fois avec souplesse. Les autorités sont également appelés à travailler pour que réussissent les projets de grandes opportunités.

Pour le MINAT, c’est la volonté personnelle du chef de l’Etat qui a abouti à la promulgation des lois sur les libertés publiques en 1990. Il précise à ce niveau que le bien – être des camerounais est un souci permanent de S.E Paul Biya.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer