Cameroun : Les escargots font recette à Bertoua

Un vendeur d'escargots

C’est en très grande quantité que les escargots se retrouvent en ce moment sur le marché en cette période de saison sèche.

« Il y a vraiment des escargots et ça fait que le marché des escargots est difficile », déclare Brigitte Moyoum une revendeuse. Avec la saison sèche, les principaux foyers de ravitaillement dans la région de l’Est ne pouvaient plus pleinement fonctionner. Ceux qui font dans l’élevage des escargots ne pouvaient pas satisfaire toute la demande, certains avaient cédé au découragement. C’est alors que les éleveurs des escargots ce sont organisés et aujourd’hui la production abonde « Nous avons suspendu nos activités à cause d’abord des conditions climatiques mais certains ingrédients étaient devenus rares aujourd’hui curieusement nous sommes en période de vache grasse car les escargots abondent sur le marché », indique Josiane Kouli une productrice membre du GIC Avenir spécialisé dans la production des escargots à Bertoua. Aujourd‘hui la production des escargots a atteint sa vitesse de croisière : « dans notre unité, nous avons en ce moment environ plus 2000 escargots » affirme Josiane Kouli.

Cette abondance permet aux consommateurs de se procurer les escargots à vil prix. «Dans tous les ménages, l’on peut consommer les escargots, car non seulement il y en a assez, mais c’est à un bon prix », soutient Catherine Ndjeumeu. Aliment très prisé par les populations de la région de l’Est, un escargot se négocie aujourd’hui à 100 CFA sur les marchés à Bertoua : « C’est à bon prix, et avec 200 FCFA tu peux bien garnir ta sauce de Mbol avec les escargots au grand bonheur de toute la famille », laisse entendre Ngono Aloma, une ménagère. Les restaurants chinois se taillent la part belle du marché car ils constituent le plus gros de la clientèle : « Il y a beaucoup des gens qui achètent car vous savez que les escargots sont très consommés à l’Est, mais les chinois eux quand ils arrivent ils prennent des grandes quantités », nous confie Brigitte Feuzeu.

Charles Mahop / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *