Sport

Cameroun : Les athlètes de Sambo décorés à Yaoundé

Ils ont reçu des distinctions honorifiques attribuées à titre exceptionnel par le président de la République, suite aux médailles remportées à l’issue des 16ème Championnats d’Afrique organisés par le Cameroun du 16 au 18 juillet derniers.

Ils étaient au total 16 athlètes ayant remporté des médailles à l’issue des 16èmes Championnats d’Afrique de Sambo qui se sont déroulés au palais polyvalent des sports du 16 au 18 juillet derniers. Ces métaux se déclinaient en 8 médailles d’or, 5 en argent et 3 en bronze. Ces athlètes de Sambo étaient chacun rentré en famille dans les occupations habituelles sans oublier les entraînements pour les échéances futures, tranquillement. Et du coup, l’information est tombée. Les Sambistes médaillés des derniers Championnats d’Afrique à Yaoundé, vont recevoir des décorations. Certains athlètes ont failli croire qu’il s’agissait juste d’une rumeur. Mais, le communiqué signé du ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi du 09 août 2022 est venu dissiper tout scepticisme : « Cérémonie solennelle de remise de distinctions honorifiques attribuées à titre exceptionnel par le président de la République aux Lions Indomptables de Sambo, qui ont occupé la première place à l’issue des 16ème Championnats d’Afrique organisés par le Cameroun du 16 au 18 juillet 2022 ».

Ils étaient tous présents hier, 10 août 2022 au palais polyvalent des Sports, ces Sambistes, accompagnés de leurs dirigeants en tête desquels François Mbassi, le président de la Fédération camerounaise de Nambudo et de Sambo, les encadreurs techniques et médicaux. Tous ont reçu des décorations allant de Chevalier de l’ordre de la valeur pour François Mbassi, à Chevalier de l’ordre du mérite camerounais pour Albert Ateba Koungou, vice-président de la Fédération camerounaise de Nambudo et Sambo, président de la ligue nationale de Sambo et Chevalier de l’ordre du mérite sportif pour les athlètes.

Lire aussi
Can Cameroun 2021 : La Caf donne cinq mois pour livrer le stade d’Olembe

Ces décorations ont été accrochées sur les poitrines de chacun par le ministre des Sports, après la déclaration d’usage, sous les applaudissements et youyous des membres des familles et amis des récipiendaires. « L’appréciation par la très haute hiérarchie de la vitalité et de la vivacité toujours affirmée du mouvement sportif national est un signal fort qui permet à celui-ci de nourrir des espoirs pour des lendemains toujours plus ambitieux, plus fructueux, toujours plus victorieux et davantage glorieux (…) Cet hommage rejaillit évidemment, incidemment, éminemment, sur nos trois athlètes tout récemment médaillés des Jeux du Commonwealth à Birmingham, autant que nos vœux de plein succès et d’admirables prestations accompagne la Cameroon Team participant actuellement aux Jeux de la Solidarité islamique à Konya, en Turquie et qui y ont déjà engrangé, selon le dernier décompte, deux médailles », a indiqué le Pr Narcisse Mouelle Kombi.

Lire aussi
Stade omnisport de Kouékong : Sénégal-Guinée, le choc de la poule B

« Le Sambo a servi à lever le drapeau du Cameroun huit fois, au rythme de l’hymne national du Cameroun »

Et François Mbassi de rappeler un fait en lançant une pique au football : « Qui eût cru, en deux jours de compétition. Le Sambo, discipline embryonnaire, il y a quelques années, a servi à lever le drapeau du Cameroun huit fois, au rythme de l’hymne national du Cameroun qui a été chanté ici solennellement pour faire rejaillir le patriotisme et la fierté nationale au même titre que le football et d’autres disciplines. D’ailleurs, quand le football gagne, on chante l’hymne national une seule fois. Bravo, les Sambistes ! ».

En évoquant l’histoire de cette discipline au Cameroun, qui a à peine une décennie d’existence et de pratique. Comme un train quittant la gare pour une destination meilleure qu’avant et ailleurs, comme l’a relevé le président de cette Fédération, le Sambo Cameroun est sorti de son berceau en 2011 au Cameroun pour se lancer vers la plénitude de son âge. Aujourd’hui, nous avons des Champions du monde et cette cérémonie de remise des décorations est la consécration, l’hologramme de tout ce qui s’est passé pendant plus d’une décennie.

Et si l’on s’en tient à nos informations puisées à bonne source, ces décorations pour les médaillés ont été accompagnées de primes perçues par les athlètes bien avant la cérémonie. Le barème officiel en rappel, est de 3.000.000FCfa pour primer l’athlète qui revient de compétition avec une médaille d’or, 2.000.000FCfa pour la médaille d’argent et 1.000.000FCfa pour la médaille de bronze. Bien entendu, de ces montants, sont déduits 11% d’impôts. C’est déjà une bonne chose pour ce qui s’est passé avec les Sambistes. Sauf qu’il y a d’autres athlètes en d’autres disciplines, ayant engrangé des médailles au niveau international, qui attendent toujours d’avoir la même attention.

Lire aussi
Les nouveaux venus dans la tanière des lions : Sacha Boey, arrière droit

Achille Chountsa / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page