Actualité

Cameroun : Le préfet veut assainir le secteur des motos taxis à Bertoua

Une campagne dans ce sens est annoncée afin de mettre de l’ordre et contrôler ce secteur névralgique.

Une opération d’assainissement du secteur des motos taxis sera lancée à Bertoua à partir du 1erfévrier 2019 prochain. La révélation a été faite par le préfet du département du Lom et Djerem au terme d’un conclave qui a réuni le 8 janvier dernier tous les acteurs du secteur des motos taxis et biens d’autres sectoriels. Selon les statistiques des différents syndicats des motos taxis, plus de 10000 motos taximen exercent dans la seule ville de Bertoua. Mais le secteur est infesté par des personnes de moralité douteuse : vol, agressions, braquages, accidents sont à mettre à l’actif des motos taximen : « Les taximen motos sont au coeur de l’insécurité, il est donc urgent d’assainir et organiser ce secteur névralgique » a martelé Yves Bertrand Awounfack le préfet du département du Lom et Djerem. L’autorité administrative envisage par cette opération d’assainissement un double objectif à savoir : socio-économique, et sécuritaire « beaucoup de ces jeunes gens sont très souvent impliqués dans les actes d’insécurité qui tendent à mettre au défi les forces de maintien de l’ordre, et mieux encore la quasitotalité de ces taximen exercent leur activité en marge de la réglementation » fait observer le préfet.

Pour mener à bien cette opération , plusieurs résolutions prises seront mises en application en amont parmi lesquelles la différenciation des taxis motos par arrondissement et par couleur ( le bleu pour Bertoua 1ER , Orange pour Mandjou et le rose pour Bertoua 2ème ) , la couleur de la moto sera identique à celle du chasuble assorti du numéro d’identification. Le propriétaire de l’engin sera également identifié comme le conducteur principal , en plus de ces dispositions les acteurs sont tenus à se conformer à la réglementation qui régit l’activité de moto taxi : « C’est une bonne initiative qui non seulement va nous donner aussi la possibilité d’avoir une visibilité plus fiable de la population des motos taximan , mais surtout cette opération nous permettra de séparer le bon grain de l’ivraie » se réjouit René Samba Yesus , le président du syndicat des conducteurs professionnels des motos taxis.

Commenter avec facebook

Source
Charles Mahop
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer