Politique

Cameroun: Le monument des martyrs inauguré à Edéa

Une cérémonie organisée dimanche dernier en présence de Jean Nkuete, secrétaire général du Comité central du Rdpc, représentant personnel du chef de l’Etat.

Ekite, petit bourg de la commune d’arrondissement d’Edéa II, a abrité dimanche, 13 septembre, la cérémonie d’inauguration du monument dédié aux 200 patriotes martyrs d’Ekite, au lieu-dit « champ des martyrs» où ils furent assassinés par les forces colonialistes le 31 décembre 1956 et enterrés dans des fosses communes.

Le monument a été érigé par l’Union des Populations du Cameroun (Upc). Le chef de l’Etat, Paul Biya, était représenté par Jean Nkuete, secrétaire général du Comité central du Rdpc, aux côtés de Robert Bapooh Lipot. Geneviève Tjoues, vice-présidente du Sénat, le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, ainsi que des représentants et militants de divers partis politiques, ont tenu à faire le déplacement pour
rendre un hommage mérité à ces patriotes morts pour le Cameroun.

Lire aussi
Cameroun : Elecam reconnaît la victoire de Maurice KAMTO à la présidentielle 2018 [ Infox ]

Principaux temps forts de la cérémonie tenue sous une fine pluie, le culte œcuménique conduit par l’archevêque émérite Victor Tonye Bakot, les mots du représentant personnel du chef de l’Etat, Jean Nkuete, et de Robert Bapooh Lipot. Pour l’archevêque émérite, il s’agit de confier ces valeureux compatriotes à Dieu et à tout le Cameroun. Afin que ce dernier se souvienne toujours de leur sacrifice, et que le Seigneur guide nos pas dans et pour l’intérêt de notre pays.

En transformant nos armes de guerre en armes de paix et de développement. Robert Bapooh Lipot ne dit pas le contraire. Mais pour ce faire, il faut être en harmonie avec notre passé, donc de nos ancêtres et camarades martyrs. L’Upc, dans son souci de dialogue, est constante dans son engagement aux côtés de Paul Biya qui représente la continuité de l’action politique de Ruben Um Nyobe.

Lire aussi
Conseil supérieur de la magistrature: Le pétard mouillé de Paul Biya

Paul Biya est la garantie de la souveraineté et de l’indépendance du Cameroun. Ne restait plus alors à Jean Nkuete, qu’à dévoiler la plaque commémorative du monument du champ des martyrs

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page