Cameroun : Le MINATD tranche en faveur de Robert Kona pour la présidence du PCRN

Atanga Nji

Le ministre de l’Administration Territoriale (MINATD), Paul Atanga Nji, vient de trancher dans la bataille qui oppose Robert Kona à Cabral Libi pour la présidence du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN). Dans une correspondance adressée ce mercredi 15 mai 2024 au directeur général d’ELECAM, le MINATD a officiellement désigné Robert Kona comme le « Président fondateur » du PCRN.

Une décision lourde de conséquences

Cette prise de position du MINATD est un véritable coup de tonnerre dans le landerneau politique camerounais. Elle met fin à des mois de spéculations et de batailles juridiques entre les deux camps qui revendiquaient chacun la légitimité à la tête du parti. Avec cette décision, l’État camerounais reconnaît de facto Robert Kona comme l’unique interlocuteur du PCRN dans le processus d’inscription sur les listes électorales en vue des échéances à venir.

Le congrès du PCRN maintenu, mais sans Cabral Libi

Malgré cette décision du MINATD, Robert Kona a annoncé le maintien du congrès du PCRN prévu les 25 et 26 mai prochains. Un congrès qui devrait entériner sa mainmise sur le parti, mais qui se déroulera sans la participation de Cabral Libi et de ses partisans. Ces derniers crient au scandale et dénoncent une « ingérence inadmissible » de l’exécutif dans les affaires internes d’un parti politique. Ils promettent de saisir les instances compétentes pour contester cette décision qu’ils jugent « illégale et anti-démocratique ».

Vers une recomposition du paysage politique camerounais ?

Au-delà de la bataille pour le leadership du PCRN, c’est toute la scène politique camerounaise qui pourrait être impactée par cette décision. Avec un PCRN désormais acquis à sa cause, le pouvoir en place voit sa position renforcée à l’approche des prochaines élections. Reste à savoir comment réagiront les autres formations politiques face à ce qui apparaît comme un « fait du prince ». Une chose est sûre : le feuilleton PCRN est loin d’avoir livré tous ses secrets et rebondissements.

Par Willy Ndongmo pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *