Economie

Cameroun: Le marché de 14 milliards qui agite l’ART

L’immeuble-siège que doit construire l’Agence de régulation des télécommunications depuis cinq ans ne voit pas le jour à cause de multiples micmacs sous le regard du ministère des Marchés publics.
Où est passé le projet de construction de l’immeuble-siège de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) ? Des sources fiables au sein de cette structure indiquent que ce projet lancé en 2011, et qui devait être livré en 2014 par l’entreprise Bati Service est en passe d’être confié en catimini à l’entreprise chinoise China Shanxi. 237online.com  Au ministère des Marchés publics (Minmap), c’est le silence sur ce marché d’un immeuble de 8 étages d’une valeur de 14 milliards de FCFA. Et pourtant, le 18 mai 2012 Abba Sadou, le ministre des Marchés publics (Minmap) avait déjà suspendu le même marché parce que DPE Inter et China Shanxi Construction Engeneering, deux des neuf soumissionnaires de l’appel d’offres à concurrence avait écrit à l’Agence de régulation des marchés publics pour se plaindre des pots-de-vin qui avaient circulé, afin de favoriser Bati Service. Après investigations, l’ARMP conclu que «la procédure de passation de marché est entachée de graves manquements». Elle suggère au passage l’annulation de la décision du DG de l’ART, Jean Louis Beh Mengue, attribuant le marché au groupement Bati Service/Pictet/CFAO Technologies. Le 03 octobre 2012, l’appel d’offre déclaré infructueux. De fait, la commission de passation de ce marché présidée à l’époque par M. Gado est sous pression. Car, les entreprises se livrent une bataille féroce pour remporter définitivement le contrat. Bati Service qui avait déjà été désignée en 2012 pour exécuter ce marché de 14 milliards de FCFA en présentant un devis de 12 836 681 324 CFA, est actuellement contestée par l’entreprise chinoise China Shanxi. 237online.com La raison : elle déclare avoir fait l’offre la moins-disante : 9 759 383 392 CFA. 237online.com  Pour remettre tout à plat, Abba Sadou , dans une lettre datée du 18 septembre 2014, qu’il qualifie de «deuxième relance» écrivait à Jean Louis Beh Mengue : «Monsieur le directeur général, dans le cadre de la programmation des projets financés par le Budget d’investissement public (BIP) exercice 2014, la construction de l’immeuble siège de l’ART pour un montant de 14 milliards de francs CFA a été inscrite dans les plans de passation des marchés et devrait être lancée depuis le 24 mars 2014. Ce délai est largement dépassé, le dossier d’appels d’offres y afférent ne m’étant pas encore parvenu pour saisine de la Commission centrale compétente.» Le ministre des Marchés publics, poliment exige du DG de l’ART : « l’exécution effective de ce projet et éviter ainsi le spectre de la sous consommation des crédits ». 237online.com Fermement, il enjoint à Beh Mengue: « bien vouloir me faire parvenir dans les meilleurs délais possibles votre projet de DAO, en vue de sa finalisation et du lancement de la procédure de passation du marché y afférente». Nos différents responsables n’ont pas voulu s’exprimer. A l’ART notamment, un cadre a promis dans la journée du 29 mars 2015 de « rappeler ». En vain Mais l’on se souvient des propos de Jean Louis Beh Mengue recueillis par « Le Quotidien de l’économie du 20 décembre 2013 : « l’Agence a obtenu l’accord d’un marché gré à gré par autorisation le 30 mai 2013. La signature de la lettre-commande est intervenue le 20 août 2013 pour la réalisation des études géotechniques de l’immeuble siège de l’ART, attribuée au Labogenie. Ces études approfondies ont été réceptionnées le 27 novembre 2013. Le rapport final y relatif est en cours de transmission au groupement Tognia/Machia pour la reprise du dossier d’appel d’offres portant sur la réalisation des travaux de construction de l’immeuble siège de l’ART». Trois ans plus tard, pas d’immeuble.

Lire aussi
Cameroun - Douala : Mounouna Foutsou à la rencontre des bénéficiaires du PTS-Jeunes
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page