Sport

Cameroun : Le complexe d’Olembe risque ne pas abriter la CAN 2021

Le fait indéniable comme l’illustrent ces images est que le complexe est encore en chantier et ne finira pas, sauf miracle, or la CAF est préoccupée par ce site ainsi que celui de Garoua. Même si la pelouse est prête, Olembé n’est pas prêt.

Pourquoi le chantier d’Olembé traine ?

En effet le problème qui se pose à Olembé et qui explique la lenteur de la livraison du chantier est très simple. C’EST L’ARGENT.

La société Italienne Piccini qui avait la charge de la construction du complexe sportif d’Olembe en 2015 a bien commencé les travaux dans les normes. À un moment donné, elle demande à l’état du Cameroun de respecter le contrat en donnant sa cote part pour l’avancement du chantier. L’État du Cameroun reste muet comme la carpe. Piccini arrête donc les travaux. Le 29 novembre 2019, le Ministre des sports résilie le contrat de Piccini et l’attribue à Magil qui dit avoir les moyens financiers pour terminer les travaux. Sauf que, nous renseigne une source, Magil arrive mais utilise plutôt le matériel de Piccini. Lorsque ce matériel finit, il demande l’argent à l’État pour continuer les travaux. Or en réalité Magil semble ne pas avoir la capacité financière qu’elle donnait l’impression d’avoir. Nous avons également appris que Magil a été retiré de la pénétrante Est de Douala pour incapacité financière.

Le chantier bat de l’aile aujourd’hui faute de moyens. Magil sous-traite avec 19 sous-traitants Camerounais répartis sur 17 chantiers. En réalité, Magil n’a pas l’argent. Magil n’a rien. Il sous-traite tout. Il faut payer les sous-traitants. Conséquence les travaux s’arrêtent. Parmi ces sous-traitants nous avons par exemple Razel, 3N etc. Si certains travaux se poursuit aujourd’hui c’est grâce à certains sous-traitants comme 3N, Razel qui préfinancent leurs parts de tâches. Ce qui encore plus absurde c’est que Magil qui n’a pas d’argent refuse de donner l’Attestation de Virement Irrévocable (AVI) aux sous-traitants pour qu’ils prennent de l’argent dans les banques.

Ils nous a été rapporté que c’est hier que quelques engins de RAZEL sont revenus sur les sites. On peut comprendre ce redéploiement des engins tant une mission de la CAF/FIFA fera une descente sur Olembé demain samedi. Dimanche Ferdinand NGOH NGOH et cie clôturerons leur visite des sites de la Can Total Énergies 2022 à Olembé.

D’ici novembre, le chantier d’Olembe doit être achevé car la Caf viendra réceptionner les sites de la Can ce mois là. Mais à l’allure où vont les choses, le complexe sportif d’Olembe ne pourra pas être prêt en novembre, sauf si l’État du Cameroun débloque l’argent et que les travaux se font jour et nuit.

Paul Chouta (PC), 237online.com

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k