CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

Cameroun: Le Coming-out de Frankline Ndifor à Douala

L’homme politique a fait des dons à la délégation régionale de la Santé publique du Littoral samedi dernier.

Candidat à la course pour l’unique fauteuil présidentiel en 2018, pour le compte du Mouvement citoyen national camerounais (Mcnc), c’est sous la bannière du Programme national pour la paix au Cameroun, que cette bête de scène politique a refait son apparition, plusieurs semaines après la période postélectorale.

Un coming-out inattendu sur le champ de l’action humanitaire. Samedi 18 avril 2020, Frankline Ndifor Afanwi et tout son staff, accompagnés des Hommes des médias triés sur le volet, à distribuer du matériel composé entre autres des seaux avec robinet incorporé, du savon pour le lavage des mains, des cartons de gel désinfectant, des gants de soins, des masques, de l‘eau de javel. Le président du Mcnc est descendu tour à tour au marché Grand Hangar, à Mabanda, à la brigade Terre de Ndobo, au commissariat central n°3 à Bonassama, à la compagnie de gendarmerie. Toutes ces structures ayant reçu la visite du prophète, sont situées dans l’arrondissement de Douala 4. La boucle a été bouclée à la délégation régionale de la Santé publique pour le Littoral où d’autres équipements ont été gracieusement offerts.

Lire aussi
Frankline Ndifor Afanwi: «S’investir dans la guerre sanitaire pour protéger nos vies»

C’est au terme de cette ultime étape que le donateur a fait le point de son action humanitaire, non sans envoyer un message aux Camerounais. « Tout le monde doit s’impliquer dans ce combat sanitaire. Nous devons mettre de côté, nos différences ethniques, nos clivages politiques et nos convictions religieuses pour faire bloc derrière les pouvoirs publics afin de protéger nos vies. Etant entendu que le gouvernement fait déjà beaucoup d’efforts pour limiter la virulence de cette épidémie et prendre en charge des cas testés positifs sur l’ensemble du triangle national. Nous devons donc l’accompagner et non mettre en relief nos divergences. Nous devons unifier nos énergies, mutualiser au besoin nos forces pour barrer la voie à cette peste du 21eme siècle », a-t-il expliqué.

Lire aussi
Frankline Ndifor Afanwi: «S’investir dans la guerre sanitaire pour protéger nos vies»

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer