Politique

Cameroun: Le bureau du SENAT en conclave

Les membres de cette instance se sont réunis hier à Yaoundé, sous l’égide du premier vice-président Aboubakary Abdoulaye.

Les membres du bureau du Sénat se sont retrouvés hier, dans l’une des salles de commissions du Palais des Congrès de Yaoundé, autour du premier vice-président, Aboubakary Abdoulaye. Il était près de 17 h lorsqu’ils sont entrés en conclave, excluant ainsi, personnels de la Chambre et médias. Au moment où nous mettions sous presse, ladite réunion se poursuivait toujours. Et rien n’avait, jusqu’alors filtré. Ce, alors qu’était annoncé une réunion de la commission des finances et du budget.

Ces différents travaux interviennent exactement, 18 jours après la clôture de la troisième session ordinaire l’année législative 2020. Une session au cours de laquelle, les sénateurs avaient prioritairement examiné et voté la loi de finances comptant pour l’exercice budgétaire 2021. Pendant la trentaine de jours qu’aura duré cette session dense et riche en travaux, des commissions spécialisées avaient été mises à contribution. Ainsi, la commission des Affaires étrangères avait été sollicitée pour examiner d’importants textes devant autoriser le chef de l’Etat à ratifier des Accords internationaux. En l’occurrence, celui qui concourt à la consolidation des relations de coopération avec plusieurs pays amis. Parmi ces textes, figurait en bonne place, le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conventions fiscales pour prévenir l’érosion de la base d’imposition et le transfert des bénéfices. Le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord de coopération en matière de migration entre le Cameroun et la Suisse ; et celui autorisant le président de la République à procéder à l’adhésion du Cameroun au protocole additionnel de Nagoya-Kuala Lumpur, sur la responsabilité et la réparation relatif au protocole de Cartagena, sur la prévention des risques biotechnologiques, sont également à mettre à l’actif des textes examinés en commission et adoptés lors des séances plénières.

Lire aussi
Cameroun - Message : Paul Biya s’adresse à la Nation

La commission des finances et du budget, quant à elle, avait, en plus d’étudier le projet de loi portant loi de règlement pour l’exercice 2019, examiné celui portant loi de finance de l’exercice 2021. Des travaux menés et tenus avec une certaine satisfaction.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page