Cameroun : L’autoroute qui va changer le destin de Yaoundé

autoroute Yaoundé

Une nouvelle ère s’ouvre pour la capitale camerounaise. Comme le révèle en exclusivité 237online.com, Yaoundé s’apprête à voir naître une artère digne des plus grandes métropoles mondiales. Le 11 juillet 2024, le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, donnera le coup d’envoi d’un chantier titanesque qui promet de métamorphoser le visage de la ville.

Un projet pharaonique pour désengorger la capitale

Le dédoublement en 2×2 voies de la pénétrante Nord de Yaoundé, sur la Nationale 1, n’est pas un simple lifting urbain. C’est une véritable révolution infrastructurelle qui s’étendra sur 22 km, d’Olembé à l’échangeur d’Obala. Avec une chaussée de 17 m de largeur, deux échangeurs et une passerelle pour piétons, ce projet ambitieux vise à fluidifier le trafic sur l’axe stratégique Douala-Yaoundé-Yoko-Ngaoundéré-Ndjaména.

Un investissement massif pour un avenir radieux

Le coût pharaonique de 27 milliards de FCFA témoigne de l’ampleur du projet. Confié à l’entreprise ARAB CONTRACTORS CAMEROON LTD, ce chantier bénéficiera de l’expertise locale avec le contrôle technique assuré par un groupement de bureaux d’études camerounais. C’est un pari sur l’avenir, un investissement dans la modernité de notre capitale.

La BDEAC, partenaire clé du développement camerounais

La présence du Président de la Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale (BDEAC) lors du lancement des travaux n’est pas anodine. Elle souligne l’importance stratégique de ce projet pour toute la sous-région. Le cofinancement de la BDEAC est le fruit d’une gestion rigoureuse des projets précédents, permettant de dégager des ressources supplémentaires.

Un défi technique et logistique de taille

La réalisation de ce projet en plein cœur urbain représente un défi colossal. Comment minimiser les perturbations pour les riverains ? Quelles solutions innovantes seront mises en œuvre pour respecter les délais tout en garantissant la qualité des travaux ? Ces questions seront au cœur des préoccupations dans les mois à venir.

L’impact économique et social : une manne pour Yaoundé ?

Au-delà de la fluidification du trafic, ce projet pourrait être un véritable catalyseur économique pour la capitale. Création d’emplois, développement de nouvelles zones commerciales, valorisation immobilière… Les retombées potentielles sont multiples. Mais comment s’assurer que tous les Yaoundéens en bénéficieront équitablement ?

Un modèle pour l’Afrique centrale ?

Cette réalisation pourrait faire de Yaoundé un modèle d’urbanisme moderne en Afrique centrale. D’autres capitales de la sous-région seront-elles tentées d’emboîter le pas au Cameroun ? Ce projet pourrait bien marquer le début d’une nouvelle ère de développement urbain dans toute la CEMAC.

L’engagement présidentiel au cœur du projet

Ce chantier titanesque est l’incarnation concrète de la vision du Président Paul Biya pour moderniser les infrastructures routières du pays. Il témoigne d’une volonté politique forte de propulser le Cameroun dans la modernité, malgré les défis économiques actuels.

La transformation de la pénétrante Nord de Yaoundé est bien plus qu’un simple projet routier. C’est un symbole de l’ambition du Cameroun, une vitrine de sa capacité à se réinventer et à relever les défis du 21e siècle. Dans les mois à venir, tous les yeux seront rivés sur ce chantier qui promet de redessiner le visage de notre capitale.

Par Jean-Paul Dzomo Nana pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *