Société

Cameroun : L’Agence nationale de radioprotection recherche un personnel qualifié

C’est l’une des difficultés que le directeur de cet établissement a exposée lors de la visite du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation dans ses locaux.

L’Agence nationale de Radioprotection (Anrp) a désormais une direction générale. Outre ses quatre antennes régionales dans le Littoral, le Nord, l’Ouest et le Sud-Ouest, sa direction générale à Yaoundé est située au quartier du Lac, derrière l’Emia (Ecole militaire interarmées). C’est cette bâtisse de deux niveaux qui a accueilli le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation (Minresi), Madeleine Tchuinte. Elle y a effectué une visite de travail le lundi 14 juin 2021. Cette toute première visite a permis au Minresi de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de cet établissement. Car selon le directeur général, Dr Augustin Simo : « C’est lorsqu’un ministre descend sur le terrain qu’il touche les réalités de la structure afin de mieux comprendre certains rapports et doléances qu’on peut présenter ».

En se félicitant des avancées notoires au cours de cette visite, le directeur général de l’Anrp a reconnu que des défis restent à relever pour en faire une autorité réglementaire efficace et respectée au plan national et international. Pour ce faire, il a énuméré certaines conditions nécessaires pour l’atteinte de cet objectif : pallier l’insuffisance de personnels qualifiés dans les domaines de compétence de l’Anrp, améliorer les moyens matériels et financiers nécessaires au fonctionnement optimal de l’Agence. Selon lui, ces insuffisances constituent un handicap sérieux qui mérite l’attention des plus hautes instances décisionnelles. Le renforcement du cadre réglementaire de radioprotection, de sûreté et sécurité nucléaire et d’application des garanties au Cameroun par les textes prévus dans la nouvelle loi; l’attribution d’un site pour la construction d’un complexe consacré aux activités de sûreté et de sécurité nucléaires au Cameroun ; l’aménagement et la sécurisation des immeubles abritant les antennes régionales existantes sont les autres manquements que le patron de l’Anrp a identifié.

Le Minresi a également vérifié les équipements de pointe acquis pour certains et renforcés pour d’autres entre 2014 et 2016 par le contrat-plan Etat/Anrp, signé en 2013. « Il m’a semblé opportun d’attendre la livraison de ce joyaux architectural pour programmer cette visite de travail, à l’effet de mieux apprécier l’évolution de l’Anrp et ses perspectives à court, moyen et long termes », a souligné Madeleine Tchuinte. Tour à tour, le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, guidée par le directeur général de l’Anrp, Dr Augustin Simo et ses collaborateurs ont visité la salle d’exposition des équipements scientifiques de la direction technique, le laboratoire de spectrométrie, et le magasin d’équipements scientifiques. Elle a donc eu l’occasion de découvrir les kits avec lesquels cet établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle technique du Minresi et celle du ministère des Finances, créé et organisé par décret présidentiel du 31 octobre 2002 et fonctionnel en 2007 protège les personnes, les biens et l’environnement contre les effets nocifs des rayonnements ionisants, a tenu à rappeler son directeur général.

Guillaume Aimée Mete

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page