Société

Cameroun : La vente des pétards et engins explosifs interdite dans la région du Centre

C’est la quintessence de la note d’information de Naseri Paul Bea (gouverneur de la région du Centre) qui a été lue au journal parlé de 13 h au poste national de la CRTV ce jeudi 3 décembre 2020.

Les fêtes de fin de l’année 2020 sans pétards et feux d’artifices dans la région du Centre (chef-lieu: Yaoundé). C’est ainsi qu’en a décidé le gouverneur Naseri Paul dans son territoire de commandement, par mesure de sécurité, au vu de toutes les explosions enregistrés ces derniers mois dans la cité capitale Yaoundé. « Le gouverneur de la région du Centre a l’honneur d’informer les populations de son ressort et à titre de rappel qu’en raison du contexte sécuritaire fait d’actes criminels terroristes à l’aide d’engins explosifs improvisés dans quelques lieux de Yaoundé et afin d’éviter toute confusion que l’interdiction de la vente et l’utilisation d’engins explosifs de types pétard et feux d’artifices restent et demeurent en vigueur sur toute l’étendue de la région du Centre », lit-on sur le communiqué du gouverneur.

Ainsi donc, quiconque prendra le risque de commercialiser ou d’allumer ces produits récoltera ce qu’il aura semé. « Tout contrevenant à la mesure d’interdiction s’expose aux sanctions prévues par les lois et règlements prévus en matière de sécurité et de maintien de l’ordre », avertit Naseri Paul Bea.

Lire aussi
Sud-Ouest-Cameroun: Deux terroristes dans les filets de la gendarmerie

Cette décision va donc, à coup sûr, permettre d’éviter les risques de mortalité et de blessure des suites d’explosion dans cette partie du pays, à quelques jours des fêtes de fin de l’année.

Pour rappel, au début du mois de novembre 2020, neuf personnes avaient été grièvement dans une explosion d’un engin explosif improvisé dans un bar à Yaoundé.

En août dernier, une bombe artisanale avait explosé aux alentours de midi dans un autre bar situé non loin du marché Mokolo dans la même ville. Le bilan faisait état de quelques blessés légers et des dégâts matériels.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page