Cameroun : La résurgence du Covid crée la psychose à Yaoundé

Depistage massif à Yaoundé

Alors que le Cameroun enregistre près de 10 mille cas en deux mois seulement, les yaoudéens redoutent un nouveau confinement.

Au fil des jours, la maîtrise de la gestion de la pandémie de la Covid-19 semble glisser entre les mains des autorités camerounaises. En effet, l’on observe que depuis le début de l’année en cours, les cas de contaminations sont grandissants de manière inquiétante. « On a cru à un moment que la maladie était maîtrisée au Cameroun. C’est la raison pour laquelle j’ai lâché les mesures barrières édictées par le gouvernement il y’a un an. Or que non, je me suis trompée, la situation semble nous échapper », confie Leticia Nkeng, journaliste. Si l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a salué il y’a quelques mois la gestion de la pandémie par le Cameroun, à l’heure actuelle, elle doit s’inquiéter du devenir du pays de Paul Biya surtout en cette période où l’on semble observer un laisser aller.

La psychose jadis vécue regagne du terrain. « Les mesures barrières ne sont plus respectées, il y’a la surcharge dans les voitures, le sort de mes enfants qui fréquentent ici au Lycée bilingue de Yaoundé me préoccupe », s’inquiète une maman mardi 2 mars 2021. Cette phobie est partagée par les camerounais. « C’est terrible parce que la pandémie resurgit comme si nous n’étions pas au courant et je trouve cette phase plus mortelle que la précédente », confie un passant.

Tableau épidémiologique

Tenez par exemple, les chiffres donnés le 1er mars dernier par le porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi au cours d’une conférence de presse conjointe du ministre de la communication, du ministre de la Santé publique et du directeur général de la Sûreté nationale (Dgsn) font état de ce que neuf mille neuf cent soixante-seize cas positifs au Covid-19 enregistrés au Cameroun entre décembre 2020 à février 2021. En effet, à la date du 25 février 2021, le tableau épidémiologique du Cameroun enregistre 35 mille 714 cas confirmés de covid-19, 32 mille 594 personnes guéries, 551 personnes décédées, 2672 cas actifs, 228 sous traitement dans les unités de prise en charge, et 53 personnes sous assistance respiratoire. « Suite à cette communication je crains qu’on reconfine tout le pays. D’ailleurs ça sera la meilleure décision parce que les autres pays l’ont refait alors pourquoi pas le Cameroun », jette un administrateur civil. Cette résurgence constitue aujourd’hui une réelle préoccupation pour le gouvernement et pour l’ensemble des équipes chargées de la mise en œuvre de la stratégie nationale de riposte contre ce tueur silencieux. D’où l’invite des uns et des autres à plus de responsabilité quant au respect des mesures barrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *