Economie

Cameroun: La protection des données à la une d’un atelier à Douala

Organisée par l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC), l’atelier sur la protection des données s’est tenue dans la ville de Douala en présence de nombreux experts venus de plusieurs villes du pays.

La protection des données est un sujet qui interpelle tous les citoyens du monde et notamment des pays en développement qui ont encore du mal à se fixer dessus. Dans la majorité des pays développés, la protection des données personnelles est encadrée par des lois et des règlements. En France par exemple, elle est encadrée par la loi du 20 juin 2018 relative à la protection des données personnelles; loi qui est applicable partout en Europe depuis le 25 mai 2018. En Afrique, il y a également des exemples comme la Côte d’Ivoire avec la loi n°2013- 450 du 19 juin 2013.

Au Cameroun, il est encore difficile de se fixer sur la question malgré les différents efforts du gouvernement en place. La protection des données personnelles est présente dans un décret du premier ministre rendu public en 2013. Décret n°2013-0399 du 27 février 2013 fixant les modalités de protection des consommateurs des services de communication électroniques.

Le sujet est donc capital pour une nation comme le Cameroun et c’est la raison de la tenue de cet atelier organisée par l’ANTIC dans la ville de Douala. “La protection des données est quelque chose d’important aussi bien pour les Etats, les structures comme les entreprises et autres, mais également pour les citoyens. Organiser un tel atelier a pour but non seulement de sensibiliser, d’informer mais également d’encourager le gouvernement à mettre en place des dispositifs forts dans ce sens”, c’est ce que déclarait un des responsables de cette structure à l’ouverture de cet atelier.

Plusieurs intervenants se sont succédé à cet évènement qui s’est tenu dans un établissement hôtelier de la ville de Douala. Lionel Mobi, directeur des opérations de JUMIA était à cet atelier pour aborder le sujet de la protection des données dans le secteur du commerce électronique. Il a tenu tout d’abord à présenter certains aspects de cette activité (commerce électronique) avant de se plonger dans le vif du sujet. “Chaque client qui fait ses courses sur notre plateforme, signe un contrat qui nous engage à protéger naturellement ses données personnelles” a-t-il déclaré.

Pour lui comme pour d’autres acteurs de ce domaine d’activité présents à cet événement majeur, la protection des données personnelles est un sujet contemporain et beaucoup de pays sont concernées. “Nous sommes tellement conscient des enjeux et c’est la raison pour laquelle nous faisons attention à chaque donnée que nous collectons de nos clients, nos employés et même nos partenaires” a-t-il conclu.

Pour monsieur Djomo, expert en cybersécurité et responsable de la protection des données chez Eneo (entreprise en charge de la production et de la distribution de l’électricité au Cameroun), l’Etat a l’obligation de mettre en place des lois et règlements qui protègent les données personnelles des citoyens de son pays. Il estime également que les entreprises doivent mettre en place des contrats avec leurs différents clients comme Jumia “si on s’en tient à la présentation de monsieur Lionel Mobi”, a t-il déclaré. “La protection des données est très capital et il ne faut pas le négliger. Parfois les entreprises ne disposent pas de système de sécurité fiables et pour ceux qui ont essayé, ne maîtrisent pas toutes les fonctionnalités”. A-t-il poursuivi.

Le sujet sur les réseaux sociaux était également inscrit à l’ordre du jour de ce séminaire. Pour Jean Pierre Boep, spécialiste du marketing digital, la protection des données est en premier lieu, la responsabilité des internautes. “Il faut lire attentivement, les conditions d’utilisation des plateformes en ligne avant de s’inscrire. Il faut également contrôler tout ce qu’on publie sur internet car on ne sait jamais où cela peut se retrouver” a-t-il déclaré.

Simon Mbelek

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer