Politique

Cameroun : La Justice désavoue Atanga Nji et rétablit Édith Kah Wallah comme présidente du CPP

L’épique et épicé feuilleton juridico- administratif entre Édith Kah Wallah et le ministre camerounais de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji, connait enfin son dénouement.

Le tribunal administratif de la région du Centre ( Yaoundé), a rétabli Édith Kah Wallah, comme présidente du Cameroon People’s Parti ( CPP), un parti d’opposition radicale hostile au régime de Yaoundé. La décision du rétablissement de la leader du mouvement “Cameroun O Bosso “( Cameroun, va de l’avant, progresse, développe – toi ) comme présidente du CPP, a été rendue ce mardi 16 juin 2020, par le tribunal administratif de la région du Centre.

L’on se souvient que le 17 juillet 2018, c’est Paul Atanga Nji le ministre de l’Administration territoriale qui par un arrêté, avait destitué Édith Kah Wallah de son poste de présidente nationale du CPP, pour nommer le Prof. Tita Fon Samuel qui en était seulement le président d’honneur. C’était à deux mois et demi de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018.

En effet, Tita Fon Samuel s’était étonnamment montré très favorable au régime de Yaoundé, au point de soutenir la candidature de Paul Biya. Atanga Nji avait agi en totale violation de la loi: Édith Kah Wallah avait dûment été élue au congrès ordinaire du CPP tenu en 2015 à Yaoundé, par l’ensemble du corps électoral habilité. Bien plus, selon la loi, le Minat ne désigne pas les responsables des partis politiques, mais régule leur fonctionnement, s’assurant du respect des lois de ces Associations, en conformité avec la Constitution.

Paul Atanga Nji a donc été débouté par la justice : Édith Kah Wallah a été réhabilitée comme présidente du CPP.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer