Cameroun: La deuxième phase da l’assainissement de Yaoundé lancée





Une campagne de sensibilisation a commencé mardi à Yaoundé.
Bientôt, la Communauté urbaine de Yaoundé mettra en œuvre la deuxième phase du projet d’assainissement de la ville, dénommée « Pady2 ».[pagebreak] Elle s’articulera autour de trois composantes. D’abord le développement des infrastructures d’assainissement avec la construction d’un canal principal sur le Mfoundi d’environ six km. Les aménagements des voies sur la berge, la construction des ponts et des passerelles, le traitement des vidanges domestiques, etc. sont aussi envisagés dans cette première partie des travaux. Le renforcement des activités d’hygiène et de santé constitue la deuxième composante. Celle-ci touchera très directement les familles avec le renforcement des moyens de lutte contre les maladies hydriques. C’est dans cette rubrique du projet que cinq hôpitaux de district verront leurs plateaux techniques renforcés. Les hôpitaux de la Cité verte, Biyem-Assi, Elig-Essono, Efoulan et Ahala sont tous dans la zone du projet.

Les institutions ne seront pas oubliées. Le « Pady 2 » consacre sa troisième composante à l’appui aux structures d’intervention et de gestion du projet : les associations, les entreprises actives dans l’assainissement de la ville ou la collecte et traitement des déchets, celles travaillant dans la prévention des inondations profiteront de la mise en œuvre du « Pady 2 ». Dans ce cadre sont également prévues la réalisation des études sur la prévention des inondations et l’opérationnalisation de la gestion des déchets solides dans la ville de Yaoundé.

La zone d’influence du « Pady2 » couvre toute la région autour du fleuve Mfoundi avec une influence sur la quasitotalité de la ville. Il est financé à hauteur de 78,3 milliards par la Banque africaine de développement (20,19%), l’Agence française de développement (67%), le Fonds mondial pour l’environnement (2,59%). L’Etat du Cameroun apporte une contribution d’environ 10%.

La campagne d’appropriation du Pady 2 a été lancée mardi à la mairie d’arrondissement d’Efoulan par un exposé du coordonnateur, Gérard Essi Ntoumba de la Communauté urbaine de Yaoundé. Les tenants et ses aboutissants du projet ont été expliqués aux chefs de quartier, aux notables, aux autorités locales, aux responsables des services d’hygiène, etc. Objectif : les imprégner afin qu’ils servent de relais auprès des populations et les préparer à accueillir le projet. La campagne d’appropriation s’étendra aussi ce jour et demain aux mairies de Yaoundé IV et II respectivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *