Cameroun : La CCA siffle la fin de la crise à la FECAFOOT, le pays respire !

CCA

La sentence tant attendue est enfin tombée. La Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA) du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC) a tranché dans l’épineux dossier opposant la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) à la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) et l’Association des Clubs de Football Amateur du Cameroun (ACFAC). Un verdict salué comme une victoire du droit et de la légalité par de nombreux observateurs, dont le Pr Cyrille Tollo, Conseiller Technique au Ministère des Sports (MINSEP). Décryptage d’une décision qui pourrait ramener la sérénité dans le microcosme du football camerounais.

La CCA annule la nomination du staff des lions par la FECAFOOT

Dans sa sentence rendue ce jour, la CCA a purement et simplement annulé « toutes les conséquences de droit » de la résolution n°1 prise par le Comité d’Urgence de la FECAFOOT lors de sa session du 8 mai 2024. Exit donc la décision n°007/FECEFOOT/PDT/SG/DIRCAB/05-2024 du 9 mai 2024 portant nomination des membres de l’encadrement de la sélection nationale masculine « A« . Un revers cinglant pour l’instance dirigeante du football camerounais.

Le MINSEP conforté, son staff validé

Conséquence directe de cette décision : le seul staff technique, administratif et médical valable pour les Lions Indomptables est celui désigné par le MINSEP, conformément aux très hautes instructions de la Présidence de la République transmises par correspondance le 2 avril 2024. Un staff déjà sous contrat et mis à disposition de la FECAFOOT selon les termes de la convention du 15 février 2015 liant les deux entités. Parmi ses membres clés, on retrouve le sélectionneur Marc Brys, ses adjoints François Omam Biyick et Ashu Cyprian Bessong, ou encore le médecin Pr Ngachou Djomo William.

« L’heure n’est plus à un appel désespéré de la FIFA au secours »

« L’heure n’est plus à la gesticulation stérile, à un appel désespéré de la FIFA au secours, dans l’espoir égoïste et irresponsable de voir le Cameroun suspendu de toutes les compétitions. » Ces mots forts sont ceux du Pr Cyrille Tollo, qui dénonce les manœuvres de certains acteurs prêts à tout pour servir leurs intérêts, quitte à « démolir » le football camerounais. Il rappelle d’ailleurs que dans une correspondance datée du 8 mai, la FIFA elle-même avait renvoyé la FECAFOOT au respect de la convention signée avec le MINSEP.

Appel à l’union sacrée autour des lions

Face à ces « enjeux éminemment politiques » qui gangrènent le sport roi au Cameroun, le Pr Tollo appelle tous les patriotes à l’« union sacrée autour des Lions Indomptables et du staff qui les encadre ». L’objectif : leur permettre de travailler en toute sérénité et dans l’harmonie pour préparer au mieux les prochaines échéances. Un message fort à l’heure où les tensions ont atteint des sommets inédits dans la sphère du football camerounais.

Alors, la page des dissensions est-elle enfin tournée à la FECAFOOT ? L’instance, désavouée sur toute la ligne, saura-t-elle tirer les leçons de cette crise et travailler main dans la main avec le MINSEP comme le prône son président, pourtant qualifié de « réformateur de façade » par certains ? Les millions de supporteurs des Lions attendent des actes forts. À suivre de près sur 237online.com

Par Romuald Azankou pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *