Economie

Cameroun : La Banque Mondiale demande une réduction du train de vie de l’Etat

L’institution invite l’Etat à plus de « rigueur » dans la gestion des ressources.

La Banque mondiale « attire l’attention du gouvernement sur la nécessité de réduire le train de vie de l’Etat », en diminuant notamment les dépenses liées au fonctionnement et en augmentant les investissements publics.
Au Cameroun, plus de 2000 milliards F CFA, soit 52 % du budget national, sont consacrés au fonctionnement de l’Etat en 2017. L’institution financière
renseigne cette enveloppe a été engloutie dans « l’organisation de séminaires, le paiement des primes et gratifications, les frais de mission et de représentation ». A en croire la Banque Mondiale, ces dépenses « somptuaires » sont à l’origine de surfacturations, de la corruption et d’autres faits de mal gouvernance gangrénant l’administration publique. En outre, ce rapport indique, par exemple, que « 35,5 milliards F CFA ont été dépensés pour le carburant et 42 milliards F CFA déboursés pour des primes et des gratifications ». Selon la Banque mondiale, les dirigeants camerounais doivent donc réduire le train de vie de l’Etat et mettre l’accent sur les investissements afin d’éviter la banqueroute.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer