Politique

Cameroun: Joseph Beti Assomo fait le tour de ses chantiers de Yaoundé

Journée marathon hier jeudi 14 janvier 2021 pour le patron de la Défense en visite sur le site du complexe militaire des invalides et les nouveaux locaux devant abriter le Tribunal militaire.

L’avancement des travaux est satisfaisant. C’est par le chantier de construction du complexe militaire des invalides de Yaoundé que le ministre délégué auprès de la présidence de la République (Mindef) a ouvert cette descente sur le terrain. C’est le directeur du Génie militaire, le Colonel Jackson Kamgaing qui a eu l’honneur d’expliquer au Mindef les spécificités du chantier. Il l’a fait, plan à l’appui, allant de bloc en bloc, de compartiment en compartiment. Les trois ensembles se distinguent au fur et à mesure que les bâtisses sortent de terre. Le chantier, situé à proximité de l’hôpital militaire de la Région militaire interarmées n1 (Rmia1) et du ministère de la Défense, couvre un site d’environ 8420 m2. Cet établissement hospitalier en construction, dont le taux de réalisation se situe autour de 25 à 35% comporte 4 grandes zones, disposant d’une autonomie en eau potable (un forage), en énergie (un groupe électrogène) et un moyen de mobilité (deux ascenseurs): la zone de soins et de suivi, la zone de détente, une zone connexe, une zone études et recherches et une zone exposition.

Evacuation sanitaire

Le complexe a une capacité d’hébergement de 325 places, dont 9 dortoirs, 46 chambres doubles, 10 chambres individuelles et 5 studios haut-standing. Ce projet vient à point nommé à l’heure où les troupes de l’armée sont de plus en plus sollicitées sur divers fronts. Ce complexe, réalisé par le Génie militaire règle donc la problématique liée au nombre élevé des militaires en évacuation sanitaire et palie les soucis d’hébergement durant le temps de traitement. Les travaux de cet important ouvrage, commencés en octobre 2020, prévus pour 24 mois, emploient environ 50 personnes (15 militaires et 35 personnels civils). Le Directeur de la santé militaire, se livrant à la presse, a indiqué que aussi bien les civils que les militaires seront pris en charge dans ce complexe.

Lire aussi
Cameroun: Un Renouveau qui bouffe ses propres Dragons

La seconde étape de ce marathon a conduit Joseph Beti Assomo au site abritant les travaux de construction du tribunal militaire de Yaoundé. Ce tribunal en construction est implanté sur un terrain de 4000 m2 au quartier Ngoa Ekele. L’édifice ultramoderne comprend plus de 40 bureaux, une réserve de bunker pour permettre au greffier de stocker les documents et équipements incriminés, un restaurant spacieux, une salle de réception pour les avocats, un parking automobile, deux salles d’audience de 60 et 360 places. La durée des travaux est de deux ans. La construction d’un tribunal militaire digne de ce nom, semble hautement justifiée car de plus en plus, la justice militaire prend son ancrage dans la justice au Cameroun.

Lire aussi
Crise anglophone : Maurice Kamto fait le procès du régime Biya

Léopold DASSI NDJIDJOU

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page