Cameroun – Hervé Emmanuel NKOM: Recalé mais loyal au RDPC malgré tout

Recalé par le Conseil constitutionnel pour double nationalité, Hervé Emmanuel Nkom, membre titulaire du Comité central du RDPC déclare qu’il continuera de soutenir son parti.

Il est de la diaspora qui est revenue au Cameroun après avoir fait carrière à l’étranger. Hervé Emmanuel s’est d’abord affiché comme un farouche opposant au régime en place avant de se résoudre à le défendre. Commis membre titulaire du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

L’ancien banquier Hervé Emmanuel Nkom, très connu des pour ses prises de parole sur les plateaux de télévision en faveur du régime en place et de son parti. Il a ainsi construit son assise politique et une popularité certaine. A la faveur du double scrutin législatif et municipal du 09 février 2020, il a saisi sa chance en présentant sa candidature aux législatives. Mais le contentieux a eu raison de lui. Mais en bon gentleman, il a fait preuve de fair play en acceptant la décision de la haute juridiction qui n’est susceptible d’aucun recours. « Je respecte la décision sans recours du Conseil constitutionnel. C’est injuste mais j’accepte. Le Conseil constitutionnel, ce n’est pas la Cour suprême ; le Conseil constitutionnel est une instance politique. Il juge des opportunités politiques », a confié Hervé Emmanuel Nkom. Le très éloquent membre du comité central du RDPC a été cloué au poteau par une requête déposée au Conseil constitutionnel par le Social Democratic Front (SDF) en lice dans la même circonscription. M. Nkom, malgré sa mise à l’écart pour les législatives à venir, promet de poursuivre son militantisme au sein du RDPC.

Visiblement, la scène politique s’anime et les déclarations du candidat RDPC recalé dans la circonscription du Wouri Est à Douala dans le Littoral restent loyales et démontrent le bon niveau de patriotisme et d’appartenance au parti majoritaire qu’est le RDPC. On se rappelle que l’une des résolutions du Grand dialogue national qui s’est tenu du 30 septembre au 04 octobre 2019 était la reconnaissance par le Cameroun de la double nationalité.

N°276 lundi 23 décembre 2019 – L’ESSENTIEL du Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *