Société

Cameroun – Handball : Samuel Ngue IV for ever

L ́ex-international camerounais et sociétaire du Sonel hb et Yuc décédé il y a quelques jours des suites de maladie, a été inhumé hier à Ngog Mapubi.

Le vétéran Samuel Ngue IV s ́en est allé pour l ́éternité, laissant la grande famille des « gauchers » orpheline. Le membre fondateur de la Mutuelle des anciens handballeurs du Cameroun (Muthacam), était un acteur clé de la promotion et la relance du handball Camerounais après sa retraite sportive. La disparition de cet homme intègre, dynamique, rassembleur, sociable et qui aimait partager, est une grosse perte, lui qui savait distiller la bonne humeur partout où il passait. Cet ancien Pleg de français, dont le petit sourire ne le quittait jamais, était toujours aux côtés des siens, aussi bien dans les moments difficiles que de joie, un animateur hors pair. « Le souvenir que je garde de Samuel, est celui d ́un garçon humble, blagueur, à vous faire rire durant deux jours. Il avait le mot juste lorsqu ́il fallait trouver des solutions aux problèmes posés, c ́est une grosse perte pour notre association Muthacam, mais surtout pour nous les gauchers », indique Dieudonné Kong.

L ́ex international camerounais, charge d ́études au Minesec, décédé il y a quelques jours des suites de maladie à l’âge de 63 ans, a été inhumé hier à Ngog Mapubi, après la levée de corps a la morgue de Djoungolo, en présence du président de le Fechand, Raymond Mbita et de ces anciens coéquipiers. Comme les jeunes de son époque, lui qui réside du quartier Madagascar, il décide d’embrasser la carrière de handballeur. Son talent le conduit à faire ses débuts dans le club de l ́ex-Sonel hb dans les années 77, club avec lequel il remporte la finale en 79. Ses qualités lui ont valu plusieurs sélections en équipe senior masculine de handball. En 1985, il quitte le Cameroun pour la Côte d’Ivoire et à son retour, il est admis au cycle 1 de l ́Ecole normale supérieure de Yaoundé, où il retourne en 1998 pour le second cycle. Commence alors l ́aventure avec le Yuc hb, avec lequel il reportera quelques titres.

Lire aussi
Huawei ICT Academy : renouvellement du Mémorandum d’Entente entre Huawei et SUP’PTIC

En dépit de ses occupations professionnelles, il était toujours proche de la grande famille du handball, auprès de laquelle il n ́hésitait pas à apporter sa modeste contribution pour garder la flamme de cette discipline. Ces qualités d ́homme pondéré lui ont valu d ́être choisi par ses pairs comme le secrétaire général de l’association Muthacam depuis sa création, fonction qu’il occupait jusqu’à son décès le 18 avril dernier.

Moïse Moundi

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page