Cameroun – Football: Bidoung Mkpatt comme Ama Tutu Muna?

Le Minsep est sur les pas de l’ancienne Minac qui n’a jamais voulu respecter des décisions prises par des instances juridictionnelles.
Avec son communiqué rendu public ce mercredi 18 novembre 2015, le Ministre des Sports a franchi un cap dans la désobéissance des décisions de nos organes juridictionnels. Là où Ama Tutu Muna refusait tout simplement de s’exécuter, le Minsep, lui, annule même carrément des sentences rendues par un organe juridictionnel institué par une loi du Cameroun votée par l’Assemblée nationale et promulguée par le Chef de l’Etat. Et ce par un simple communiqué ! Une première mondiale ! Jurisprudence camerounaise.
Là où la Fécafoot avait le droit d’attaquer cette décision devant le Tribunal arbitral du Sport de Lausanne en Suisse, elle a choisi de s’abriter étrangement derrière un homme politique alors même que la Fifa a fait de la non ingérence du politique dans les affaires du football, un de ses principes cardinaux. Comment Tombi à Roko qui a écrit à la Fifa et a fait suspendre le Cameroun en 2013 en arguant une ingérence de l’Etat, peut à ce point se cacher derrière ce même Etat pour protéger son trône obtenu à la faveur de tripatouillages, d’actes de traîtrise, de faux et usage de faux et surtout de violations flagrantes et répétées de la loi du Cameroun.
Ainsi, comme Ama Tutu Muna, Pierre Ismaël Bidoung a entrepris de saborder les institutions juridiques du Cameroun et comme Ama Tutu Muna, il semble vouloir le faire en narguant les acteurs du secteur. Attention juste à ne pas avoir la même fin qu’elle-même s’il se prévaut d’une certaine proximité avec le Chef de l’Etat, le Minsep ne doit pas oublier que justement, en 2004, lorsque le scandale du maillot tout en un (UniQt) a explosé, que la Fifa nous a retranché 6 points à l’entame des éliminatoires de la Coupe du Monde 2006 et que le Chef de l’Etat a dû s’en mêler personnellement pour faire changer d’avis à l’instance faitière du football mondial, il avait débarqué de son poste de…Minsep. Un scandale pouvant en cacher un autre, espérons que l’ancien amuseur public survivra à celui qui, si l’on en croit les vainqueurs des audiences à la CCA, s’apprête à lui exploser au visage.

Steve Djouguela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *