Cameroun: Fermeture de 37 centres de santé pour infractions diverses à Yaoundé

centres de santé

Le sous-préfet de Yaoundé 1er, Harouna Nyandji Mgbatou, a récemment décidé de fermer 37 centres de santé dans la ville.

Parmi les raisons invoquées pour cette décision, on peut citer l’absence d’autorisation de création, l’emploi de personnel non formé et non qualifié, des locaux insalubres et des pratiques illégales comme la vente de médicaments de la rue.

Les centres de santé concernés se trouvent dans plusieurs quartiers de la ville, notamment Elig-Essono, Etoa-Meki, Tsinga Village, Nlongkak, Emana, Mbala V et Nkolondom. Cette décision vise à assurer la qualité des soins de santé dispensés aux patients et à mettre un terme aux pratiques illégales dans le secteur.

Le sous-préfet de Yaoundé 1er a expliqué que ces fermetures ont été décidées suite à des inspections régulières menées par les autorités sanitaires. Ces dernières ont constaté que les centres de santé ne respectaient pas les normes et les réglementations en vigueur dans le secteur.

Cette décision est saluée par les professionnels de la santé et les patients qui espèrent une amélioration de la qualité des soins de santé dans la ville. Cependant, elle a également suscité des inquiétudes quant à la capacité des autres structures de santé à prendre en charge les patients des centres fermés.

La population est donc appelée à être vigilant et à choisir des centres de santé agréés pour bénéficier de soins de qualité et éviter les risques liés aux pratiques illégales dans le secteur de la santé.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *