Cameroun: Ferdinand Ngoh Ngoh, la pierre angulaire du dispositif Biya - 237online.com
Politique

Cameroun: Ferdinand Ngoh Ngoh, la pierre angulaire du dispositif Biya

Qu’on l’aime ou non, Ferdinand Ngoh Ngoh est le maître du dispositif Biya aujourd’hui, autant du dispositif administratif que du dispositif politique.

Administratif en tant ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République et en charge des principaux dossiers à soumettre à la discrétion du Chef de l’Etat. Politique parce qu’il jouie de la haute confiance du Président Biya qu’il lui a manifestée à maintes reprises. On peut donc comprendre pourquoi certains adversaires du Président de la République, ont choisi Ferdinand Ngoh Ngoh comme fusible. Ils oublient que Ngoh Ngoh c’est d’abord un homme discret et efficace qui a su bâtir sa carrière au point d’atteindre la très haute administration.

Tous ces collègues de l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric), et dans la haute administration, lui reconnaissent le talent d’un manager pondéré, détaché du pouvoir du lucre et de la luxure. Mais à l’échelon du Cameroun et même à l’international, les gens ont encore frais en mémoire la libération des otages chinois et allemands de la secte islamiste Boko Haram, qu’il avait mené sous l’autorité du Chef de l’Etat, Paul Biya. Personne n’a oublié que dans nombre de dossiers brûlants que l’Etat du Cameroun gère aujourd’hui, Ferdinand Ngoh Ngoh bien que discret, joue un rôle déterminant.

Et malgré ce rôle prépondérant, très peu de Camerounais et d’observateurs avertis, peuvent se prévaloir d’avoir entendu une seule fois la voix de celui que l’on présente comme le « vice-dieu ». C’est peut-être ça son atout majeur : l’efficacité dans la discrétion, peut-être un destin de présidentiable qui l’éloigne de la boulimie de ces prédécesseurs qui ont fini leur carrière encloués dans les ténébreux détournements de deniers publics.

Commenter avec facebook

Source
Par Zéphirin Koloko
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer