Politique

Cameroun: Ferdinand Ngoh Ngoh, 8 ans de fidélité et de loyauté aux cotés du président Paul BIYA

Le 9 décembre. Jour historique et inoubliable dans la vie de Ferdinand Ngoh Ngoh.

C’est le 9 décembre 2011, que le Président de la République Son Excellence Paul Biya signe le décret qui nomme Ferdinand Ngoh Ngoh, Secrétaire Général de la résidence de la République, SG/PR. Le décret avit été lu à la Radio et à la Télé, et tout le monde a commencé à s’interrogé sur l’identité de cette figure qui va animer les services administratifs de la Présidence de la République du Cameroun. S’interroger, parce que le Président Paul Biya n’est pas allé puiser dans le gotha des membres du gouvernement bien connus. Mais il a surpris toute l’opinion en allant choisir un inconnu, qui n’était que Secrétaire Général du ministère des relations extérieures.

Du coup, les fans des pronostics, les marabouts, ceux qui interrogent les astres, ont pris le relai pour questionner le CV de l’homme à qui incombe dorénavant la gestion administrative de la Présidence de la République. On aura tout, et tout entendu à la camerounaise. Au bout de tous ces pronostics, personne, je dis bien personne n’avait donné 6 mois à Ferdinand Ngoh Ngoh à la tête du Secrétariat Général de la Présidence de la République. Presque tout le monde lui avait administré un K.O, avant même qu’il n’aille découvrir, lui-même de quoi il s’agissait. Le ministre d’Etat Laurent Esso a passé le service à Ferdinand Ngoh Ngoh, et le travail peut commencer. Le nouveau SG/ PR a consacré 4 semaines entières pour comprendre le Cœur de la Présidence de la République que vient de lui confier le Président Paul Biya.

Lire aussi
Cameroun: Le RDPC survivra-t-il à son leader ?

Et c’est parti. Depuis le mois de janvier 2012, la locomotive n’a plus jamais quitté les rails. Dans la sobriété, dans l’humilité, loin des mondanités, Ferdinand Ngoh Ngoh s’est mis au travail. Objectif, convaincre le Chef de l’Etat qu’il est capable, désillusionner toutes les mauvaises langues qui ont pronostiqué son échec, et rendre service à la nation avec succès. Il reçoit tous hauts responsables du Secrétariat Général de la Présidence de la République pour comprendre le fonctionnement quotidien de l’institution. Il fallait se jeter à l’eau pour apprendre et comprendre. Le nouveau SG/PR l’a fait.

De 2011à 2019, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Aux côtés du Président de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh est resté fidèle, loyal, travailleur inlassable et déterminé à décrocher les résultats, exécutant sans faille des hautes instructions du Président de la République, coordonnateur efficace de l’appareil administratif de la Présidence de la République, coordonnateur des services de renseignements et de sécurité, coordonnateur du fonctionnement des Sociétés d’Etat, l’œil et l’oreille du Président de la République sur tous les chantiers du pays. En huit années, le Secrétaire Général de la Présidence de la République Ferdinand Ngoh est resté debout. Homme d’action, il a coordonné avec succès d’importants dossiers, sur très hautes instructions et sous le contrôle du Président Paul Biya.

Lire aussi
Cameroun: Paul Biya et ses concessions

Recevoir la Mention Honorable, 8 années après sa prise de service n’est pas de la flagornerie. Le ministre d’Etat Ferdinand Ngoh Ngoh a « oublié la vie » pour se mettre entièrement au service de la République et du Président Paul Biya. Un bon Ouvrier qui est resté collé à son Patron, qu’il a servi jusqu’ici avec fidélité et loyauté. Il a franchi d’innombrables obstacles pour arriver là. Huit années Secrétaire Général de la Présidence de la République n’est pas huit jours. Le ministre d’Etat Ferdinand Ngoh Ngoh a battu le record des SG/PR. Au nom des bons, loyaux et historiques services rendus à la nation, et pour son efficacité, le Président Paul Biya lui fait confiance pour conduire le Cameroun vers la modernité et la prospérité.

Réalités Plus. N 0 spécial 00976, 09 décembre 2019

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer