Cameroun/Fausse chloroquine : La pharmacie Saint Étienne de Yaoundé sanctionné

Pharmacie

Le Ministère de la Santé Publique a décidé de mettre sous scellés plusieurs établissements de santé de la ville de Yaoundé, pour des raisons d’irrégularité.

Parce que la bonne santé de la nation est l’une des choses qui compte le plus, le gouvernement est obligé de prendre des mesures de bonnes augures. Frappé de plein fouet à l’instar de nombreux autres pays du monde par la pandémie de Covid-19, S.E Paul a prescrit de nombreuses mesures préventives afin de l’endiguer. Parmi celles-ci, le respect des gestes barrières ; les fermetures des frontières terrestres, maritimes et aériennes, l’instauration du confinement partiel depuis le 17 mars 2020 ; l’arrêt des cours dans les établissements scolaires ; et bien d’autres.

Mais compte tenu du fait que le virus gagne de plus en plus de terrain (Plus de 800 cas confirmés et une dizaine de décès), sur l’ensemble du territoire national, les autorités se sont vues obligées de corser les choses. Dans l’optique de redresser la barre, le port du masque est devenu obligatoire dans tous les lieux publics et le confinement partiel a été renouvelé.

Toujours en vue de riposter contre le coronavirus, les contrôles dans les établissements sanitaires se sont multipliés. Après de nombreuses investigations, les inspecteurs en charge des contrôles ont découvert des maux dans de multiples pharmacies de la ville de Yaoundé.

Dans une note en date du mercredi 15 avril 2020, le Ministère de la Santé Publique a dévoilé non seulement les noms de ces pharmacies, mais aussi les motifs pour lesquelles on les ferme, et la durée de scellés. Il s’agit de la pharmacie de la Foi au quartier Odza, la pharmacie Le Bon berger, le Cabinet de soins Saint Etienne et Horizon Santé. 237online vous propose de lire, dans son intégralité, la note qui contient les raisons et les durées de fermeture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *