Politique

Cameroun – Eseka: La tête du maire Sylvain Tjock mise à prix

Le chef de l’exécutif communal d’Eseka est dans le viseur de 13 conseillers municipaux de son parti politique.

Les 13 ont invité Peter Tieh Nde, préfet du département du Nyong et Kelle, représentant de l’État, à prendre part à une session extraordinaire du conseil municipal qui se tiendra le 19 mars 2021.

Les 13 opposants au maire Sylvain Tjock n’auront pas voulu attendre la fin de son mandat pour lui montrer la porte de la sortie. « Nous, conseillers municipaux de la commune d’Eseka soussignés, convoquons l’ensemble du conseil municipal à une session extraordinaire relative à l’objet ci-dessus référencé » peut-on lire dans leur correspondance adressée, le 15 mars 2021, au préfet du département du Nyong et Kelle, et dont copies ont été envoyées aux services du Premier Ministre, du Secrétaire Général de la Présidence de la République, du Minat, du Minddevel et du gouverneur de la région du Centre. L’objet référencé en question porte sur le « retrait de la confiance au chef de l’exécutif communal d’Eseka ».

Il faut rappeler que ces dissidents n’en sont pas à leur première tentative. La question de la destitution du maire a été posée sur la table lors de la dernière session du conseil municipal. Le Préfet Peter Tieh Nde a donné un délai de 24 heures au maire acculé pour se prononcer sur ce sujet. Des
sources bien introduites laissent entendre que l’autorité administrative serait en voie d’annuler la tenue de ce conseil municipal extraordinaire qui porte tous les germes du trouble à l’ordre public.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page