Economie

Cameroun: Eneo réclame des créances de 100 milliards de FCFA

La société Enegy of Cameroun (Eneo), concessionnaire de service public d’électricité dans le pays, réclame des créances de 100 milliards de FCFA aux administrations publiques et à des entreprises nationales, a-t-on appris de source interne à cette entreprise.

La filiale du groupe britannique Actis qui annonce pour bientôt une « campagne de recouvrement » n’écarte pas la possibilité de suspendre l’énergie électrique aux consommateurs indélicats.

Soixante-dix pour cent de cette dette globale est du par l’Etat et la société Aluminium Cameroun (Alucam), filiale du consortium canadien et australien Rio Tinto –Alcan (RIA).

D’après la direction commerciale de cette entreprise, les arriérés de paiement des factures d’électricité auraient particulièrement augmenté ces derniers mois.

A cause de ses difficultés financières, la société Alucam qui consomme environ 40 % de la production d’électricité du pays estimée à 1400 Mégawatts (MW), a du mal à honorer ses dettes.

« Notre trésorerie s’est progressivement dégradée au cours des derniers mois, à cause essentiellement des créances de l’État, auxquelles s’ajoutent celles de certaines entités publiques », déplore, pour sa part, le directeur général d’Eneo, Joël Nana Kontchou.

En tout état de cause, souligne-t-il, « lorsque l’on isole ces créances dans notre portefeuille, le taux de recouvrement se situe dans les marges prévues dans notre plan ».

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer