Cameroun – Ecrans Noirs: Coup d’essai…coup de maître pour Marie ADIZA

Bien plus connu comme chanteuse, cette originaire de Meiganga s’essaye au cinéma.
Dans le Grand-Nord, on connait Sélangai la chanteuse. Certains ignorent qu’elle fait également du cinéma. Comme actrice et comme productrice. Le dernier tournage auquel elle a participé, c’était en juin dernier à Kribi. Le film est réalisé par Hans Bello (un cinéaste bien connu dans le Septentrion, originaire de Garoua). Mais la date de la sortie n’a pas encore était fixée. Née le 23 mai 1986 à Yaoundé, Sélangai est originaire de Meiganga, dans le département du Mbéré. Comme beaucoup d’acteurs de la région de l’Adamaoua, elle commence sa carrière sur les planches de l’Alliance franco-camerounaise de Ngaoundéré. A cette époque, «l’Alliance était fonctionnelle ; elle vivait encore», se rappelle cette mère de deux enfants. Dubitative, elle hésite entre faire carrière dans le théâtre, se perfectionner grâce à la troupe «Daanata» de l’Alliance Franco-britannique et s’abandonner au mannequinat qu’elle exerçait en parallèle. Elle opte pour la musique et devient chanteuse. Sélangai est à son deuxième album. Fan de Joséphine Ndagnou, la productrice de «Paris à tout prix», Sélangai se lance dans la production du «Perdant». Pour produire ce film, Sélangai s’est entourée des professionnels tels que Tilimdo Laminou, Mayagui Abraham, Théophile Ngwé et Yvon Ngassam du Blanc d’Eyenga 1. Un film projeté au lamida de Meiganga, en janvier dernier. En sus de ce coup d’essai qui pourrait avoir une suite, si la chanteuse parvient à réunir des fonds pour le «Perdant 2», Sélangai a joué dans «Atchaba» de Harisiapi et «la chaine».

Nadine NDJOMO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *