Société

Cameroun – Douala : Les dignitaires disent non à l’intronisation du chef de la Besseke

Les peuples Bonassama et Sawa ont manifesté leur mécontentement au matin de ce vendredi 4 septembre 2020, devant l’esplanade de la sous-préfecture de l’arrondissement de Douala 4ème, après avoir organisé une marche.

Controverse autour de l’intronisation des chefs traditionnels à Douala. Dans la matinée de ce vendredi 4 septembre 2020, des dignitaires de la ville ont organisé une marche. Ceux-ci se sont ensuite placés devant la sous-préfecture du 4ème arrondissement de la cité économique. Leur objectif : tenter le tout pour le tout afin que ne prenne pas effet un arrêté du préfet qui stipule l’intronisation du chef du lieudit Besseke au quartier Bonaberi (4ème arrondissement).

Selon un des manifestants, « Ça été une réussite totale. Une victoire du peuple de Bonassama et les sawa qui sont venus en soutien. Nous sommes dans la procession qui rentre, comme vous pouvez le sentir. Nous sommes heureux et victorieux. Après le cérémonial au niveau du monument, nous avons remis le mémorandum au sous-préfet qui a compris la quintessence de notre message et qui a promis immédiatement de transmettre à la hiérarchie nos doléances »

Issa Daouda, sous-préfet de Douala 4ème, qui a reçu ces doléances et promis de les transmettre, a justifié la décision du préfet. « Je suis au courant de ce pourquoi vous vous êtes déployés massivement devant l’esplanade de la sous-préfecture. Je ferai une transmission intégrale. Mais je voudrais vous dire que le préfet qui a cet arrêté n’a pas défini un chef traditionnel. Le préfet a pris un arrêté pour corriger une des erreurs matérielles sur l’arrêté que son prédécesseur avait pris ».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page