CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
6585
Actifs
2709
Guéris
3676
Décès
200
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 3 juin 2020
Economie

Cameroun: Des enseignants détournent 1,5 milliard Fcfa

Sous la diligence du ministre des Finances, près de 3366 enseignants issus des promotions 2012 à 2018 des Écoles normales supérieures du pays (Ens), ont reçu un trop-perçu de 1 594 754 006 Fcfa sur leur rappel.

Le Groupe de travail chargé de la vérification circonstanciée et de l’apurement automatique selon les cas des rappels des enseignants de la direction générale du Budget, a publié récemment une liste des fonctionnaires du ministère des Enseignements secondaires (Minesec) qui ont perçu en trop leur rappel. Près de 3366 enseignants issus des promotions 2012 à 2018 des Écoles normales supérieures du pays (Ens), ont reçu un surplus de 1 594 754 006 Fcfa sur leur rappel.

Une somme qu’ils doivent rembourser au trésor public. Certains de ces fonctionnaires ont perçu jusqu’à 10 millions Fcfa de trop, tandis que d’autres sont à 12 mille Fcfa par personnel, selon le rapport de la direction générale du budget. Sur cette liste, certains enseignants devant percevoir un rappel de 14 millions ont touché 25 millions de Fcfa. Le directeur général du budget a servi à ces enseignants des ordres de recettes. Cet audit relatif aux rappels en trop fait partie de l’opération du comptage physique du personnel de l’Etat (Coppe) engagé par le gouvernement camerounais en avril 2018. Le Coppe a déjà permis à la fonction publique camerounaise d’identifier et d’expurger du fichier solde de l’Etat environ 10000 agents publics fictifs pour une économie budgétaire annuelle d’environ 30 milliards de Fcfa en 2019.

Lire aussi
Cameroun: Le gouvernement envisage de radier des fonctionnaires

Dans le même temps, plus de 7800 ex-agent de l’Etat, récemment invités à apporter des justificatifs, sont soupçonnés de percevoir indûment des
pensions de réversion et d’invalidité. Au cours de la conférence annuelle de l’ensemble des services du ministère des Finances, tenue les 30 et 31 janvier à Yaoundé, le secrétaire général de ce département ministériel, Gilbert Didier Edoa, a fait une révélation troublante au sujet de l’opération de comptage physique du personnel de l’Etat (Coppe), lancé en 2018.

Manipulateurs

« L’audit des comptes des décédés dans les banques et les microfinances a permis d’identifier unesomme de 21, 8 milliards de Fcfa virés après le décès, laquelle devra être recouvrée en 2020 », a révélé Gilbert Edoa. Ces agents émargeaient irrégulièrement sur le budget de l’Eat, du fait d’une démission ou d’un décès non déclaré. C’est une lutte continue engagée par le ministre des Finances. Pas plus tard que le 21 février 2020 à Yaoundé, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, à l’installation des responsables récemment nommés au Centre national de développement de l’information (Cenadi), institut spécialisé dans le traitement des salaires des agents de l’Etat. Louis Paul Motaze a saisi l’occasion de cette cérémonie pour enjoindre des nouveaux promus d’œuvrer pour « mettre fin aux manipulations et autres fraudes diverses qui ont souvent cours au centre national de développement de l’information (Cenadi). Ils’agit des faux salaires ; faux avancements et fausses pension qui alourdissent malheureusement le budget
de l’Etat »
, a recommandé le Minfi.

Lire aussi
Cameroun : Voici le calendrier du troisième trimestre de l'année scolaire 2019/2020

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer