Cameroun : Des dons sous fond de corruption dans l'Adamaoua - 237online.com
Société

Cameroun : Des dons sous fond de corruption dans l’Adamaoua

Ils ont été distribués par le président de l’Assemblée nationale et 100 députés mardi 2 avril 2019.

Des dons constitués de 110 sacs d’engrais, de 25 porte-touts, de 06 poulaillers, de 95 machettes, de 35 bottes leur ont été remis. Des entrepreneurs et les éleveurs ont bénéficié de ces matériels agricoles. « Moi je fais dans la couture, mais ce sont les intrants et quelques matériels agricoles qui m’ont été remis. Je m’attendais à un appui dans mon secteur d’activité, ce qui n’est pas le cas » , confie Nafissatou Yaya, jeune entrepreneure.

Polémique et monnayage

A Ngaoundéré, c’est avec une kyrielle de doléances que les jeunes membres du conseil national de la jeunesse du Cameroun (Cnjc) Adamaoua ont accueilli Cavaye Yéguié Djibril. D’abord par l’entremise de son président régional qui a sollicité l’implication totale des jeunes dans le choix des leaders, ensuite la construction d’un siège régional pour le Cnjc Adamaoua. D’autres doléances formulées par le porte-parole des jeunes agriculteurs de l’Adamaoua concernent la mise à la disposition de vrais moyens permettant aux jeunes de devenir de vrais entrepreneurs agricoles. « Nous voulons être soutenus par le gouvernement avec des vraies subventions pour nous permettre de devenir des entrepreneurs agricole. Jusque-là les moyens mis à notre disposition ne nous permettent pas d’émerger » a déclaré le porte-parole des jeunes entrepreneurs agricole de l’Adamaoua.

Au cours de la cérémonie de Ngaoundéré, Cavaye Yéguié Djibril, le président de l’assemblée nationale a remis des médailles à 15 jeunes entrepreneurs agricoles de l’Adamaoua, triés sur le volet parmi les 63 jeunes sélectionnés dans l’Adamaoua. Des récipiendaires inconnus dans les mouvements des associations de jeunes entrepreneurs agricoles de l’Adamaoua ; n’ayant aucun projet ficelé, se sont retrouvés dans la liste de sélection envoyée au secrétaire du réseau des parlementaires « Espérance Jeunesse » . Selon diverses sources auprès de la coordination nationale du réseau des parlementaires Esperance Jeunesse, certains jeunes auraient monnayés leur place auprès du comité régional de sélection.

C’est le cas des sélectionnés des arrondissements de Nyambaka, Ngan-Ha, Ngaoundéré 2ème et Djohong. L’une des lauréates a reconnu n’avoir jamais
monté un projet soumis à la compétition de sélection par le réseau des parlementaires Esperance jeunesse. Mais elle va se retrouver parmi les 15
bénéficiaires de la médaille du mérite camerounais. « On m’a demandé de venir avec la photocopie de ma Cni, de mon acte de naissance et j’ai déposé ça chez mon frère. Il m’a ensuite appelé pour me demander de me rendre à Ngaoundéré pour une formation. C’est surplace que j’ai découvert que j’étais parmi les sélectionnés. Et je ne sais même pas de quoi il est question actuellement » , explique Maimouna Léli, récipiendaire du Mbéré.

Commenter avec facebook

Source
Adolarc Lamissia
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer