Société

Cameroun – Crise anglophone: Des explosions à répétition à Bamenda

L’insécurité du fait de la crise dite anglophone a atteint son paroxysme avec des attentats à la bombe dans la cité capitale de la région du Nord-ouest.

Après une première explosion jeudi dernier 30 juillet 2020 à l’entrée de la compagnie de transport interurbain Amour Mezam, par mile 2 Nkwen Bamenda, c’est le lieu-dit « Ngeng Junction » dans la même ville qui vient d’enregistrer son deuxième attentat. En effet, a appris Le Messager, une bombe de fabrication artisanal a explosé autour de 9h30-10h dimanche 2 août 2020. La déflagration a créé la panique. D’aucuns affirment qu’il y aurait eu des blessés que Le Messager n’a pas pu indépendamment confirmer ou infirmer. Informées, les forces de l’ordre sont descendues circonscrire le lieu de l’incident. Ici se trouvent des lambeaux de bouteille de gaz avec des chutes de fer à béton savamment taillés. Le modus operandi est le même. Comme celui de jeudi dernier à l’entrée de l’agence de transport interurbain « Amour Mezam », les poseurs auraient actionné à l’aide d’un téléphone l’explosion de la bouteille à gaz contenant des morceaux de fer à béton.

A l’observation, les raids des forces de sécurité et de défense dans les broussailles a donné l’opportunité aux miliciens séparatistes à se rabattre vers la ville de Bamenda où ils sèment dorénavant la pagaille. La côte d’alerte est suffisamment grave avec ces deux explosions en l’espace de quatre jours dans la cité capitale du Nord-ouest. Ce qui a fait dire à un citoyen ordinaire que chacun doit redoubler de vigilance dans la ville de Bamenda lorsqu’il se déplace d’un point à l’autre pour ne pas être victime d’une de ces explosions devenues récurrentes. Il est à noter que si l’explosion de jeudi dernier autour de 5h40mn à l’entrée de l’agence amour Mezam n’avait pas fait de victimes, elle avait néanmoins endommagé un call box.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page