CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
6585
Actifs
2709
Guéris
3676
Décès
200
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 3 juin 2020
Société

Cameroun – Covid- 19 : Malade, Bernadette Mebe Ngo’o tirée de force de l’hôpital et ramenée en prison

Scène choquante. Selon Joël Engo un lanceur d’alertes, Bernadette Mebe Ngo’o l’épouse de l’ancien ministre camerounais de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o, a violemment été tirée de l’hôpital central de Yaoundé, il y a deux jours, et ramenée sans aucune dignité, à la prison centrale de Yaoundé.

Selon cet activiste des réseaux sociaux, le 21 avril dernier, Bernadette Mebe Ngo’o est diagnostiquée à la fièvre typhoïde, avec des symptômes de Coronavirus. Quatre jours plus tard, l’hôpital central de Yaoundé où elle se voit internée, lui trouve plusieurs affections, dont la nécrose de tête de fémur pour laquelle selon le récit chronologiquement bien articulé de Joël Engo, elle avait été opérée à Paris en France.

Le dimanche 26 avril 2020, Bernadette Mebe Ngo’o est testée positive à la Covid- 19, jusqu’à sa guérison, avec un nouveau test qui la déclare négative, le 11 mai 2020. Seulement, elle doit être confinée pour 14 jours. L’hôpital central de Yaoundé ne lui trouve pas de chambre pour cela, et c’est au même endroit, que la pauvre devra passer ses 14 jours de confinement, avec tout ce que cela comporte comme risque, de se faire encore infecter du fameux et mystérieux virus. Selon un médecin, la pratique est fort déconseillée.

Lire aussi
Libération de Bernadette Mebe Ngo’o : Rumeur fortement démentie devenue réalité

Le transfert de Bernadette Mebe Ngo’o pour l’hôpital général de Yaoundé, est prévu pour ce vendredi 22 mai. Contre toute attente, à deux jours de l’évacuation, nous apprend le lanceur d’alertes dans un post publié sur les réseaux sociaux, Bernadette Mebe Ngo’o est brutalement arrachée de l’hôpital central de Yaoundé. Une escouade de gardiens de prison armés jusqu’aux dents, vient la tirer sans ménagement de l’hôpital central, pour la ramener à la prison centrale de Yaoundé- Kondengui où elle est écrouée depuis plus d’un an, pour détournement présumé de fonds publics.. Le récit de Joël Engo nous renseigne que, Bernadotte Mebe Ngo’o est brutalisée, et violentée aussi bien physiquement, que verbalement. Le corps médical de l’hôpital s’oppose énergiquement à son enlèvement , arguant que ses jours sont encore en danger, et qu’elle doit encore suivre des soins. Rien n’y est fait. La femme de l’ancien ministre de la Défense, au mépris de toute dignité humaine, est traînée vers la prison centrale de Kondengui.

Lire aussi
Libération de Bernadette Mebe Ngo’o : Rumeur fortement démentie devenue réalité

Stigmatisée par tous, elle doit pourtant respecter les mesures de distanciation. Les cellules des femmes hébergent 15 détenues par chambre. Impossible donc pour Bernadette Mebe Ngo’o, d’intégrer sa cellule. Rejetée par tous, elle passera la nuit debout, à la belle étoile.
Traitement inhumain, cruel et bestial. Et pourtant, le président de la République Paul Biya, dans son adresse à la nation la veille du 20 Mai ( Fête nationale ), a condamné toute forme de stigmatisation des malades du Coronavirus.

Pauvre Bernadette Mebe Ngo’o !

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer