CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Economie

Cameroun – Commerce extérieur: 226 agréments délivrés sur les produits industriels en 2014

Ils ont été obtenus par 32 entreprises camerounaises auprès la Ceeac et de la Cemac.
En 2014, « le gouvernement a fait obtenir 145 agréments pour 19 entreprises auprès des autorités de la Cemac et 81 agréments pour 13 entreprises auprès de la Ceeac », confie Emmanuel Mbarga, sous directeur des relations commerciales régionales et internationales au ministère du Commerce. Il s’agit des entreprises spécialisées dans la production et la distribution de l’eau minérale, des huiles végétales, le ciment, les whiskies, spiritueux, vins, jus de fruits, bières, dérivées du cacao, etc. Malheureusement, les procédures d’agrément des produits industriels aux régimes préférentiels communautaires de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) restent mal connues des chefs d’entreprises. Le commerce extérieur dans ces deux espaces économiques tourne au ralenti du fait, de la méconnaissance de certains opérateurs économiques.
Une ignorance qui freine la compétitivité des industries camerounaises. C’est donc, « soucieux des enjeux suscités par l’ouverture des marchés et la nécessaire compétitivité des entreprises et conscients  de la nécessité de faire diligence pour la mise en œuvre des recommandations communautaires relatives à la libre circulation des biens et des personnes », que vient de se tenir à Douala,  un atelier  de sensibilisation des entreprises sur les procédures d’agrément des produits industriels aux régimes préférentiels communautaires de la Cemac et de la Ceeac.
« Dans le cadre de l’accompagnement du secteur privé en quête de marchés et de compétitivité, le ministère du Commerce a pensé qu’il était indispensable que nos opérateurs économiques puissent maitriser les nouvelles règles et procédures de l’exportation des marchandises vers ces marchés », indique Emmanuel Mbarga. Surtout que le marché de la sous région est assez vaste. L’ouverture des entreprises camerounaises sur ces deux espaces économiques peut permettre de « conquérir près de 50 millions d’habitants  de la Cemac près de 140 millions de la Ceeac, sans compter les quelques 170 millions de consommateurs potentiels du Nigéria, qui plus est, fait partie des pays ayant signé un accord commercial avec le Cameroun », argue Alain Blaise Batongue, secrétaire exécutif du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam).

Lire aussi
Compte d'opérations de la CEMAC: Yaoundé détient 50% des réserves de change

Sandrine Tonlio Tiako

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer