Cameroun: Cinquantenaire:Paul Biya allume la flamme de la paix

La conférence internationale « Africa 21 », s??est ouverte hier à Yaoundé, en présence de plusieurs personnalités de premier plan.Mardi 18 mai à 9h30 au Palais des Congrès de Yaoundé, les délégations attendues sur les lieux pour le compte de la conférence internationale de Yaoundé, baptisée Africa 21, arrivent progressivement. Les groupes de danses traditionnelles du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) se trémoussent pour meubler l??attente. Les membres du gouvernement, les membres du corps diplomatique et les délégations invitées font leur entrée les uns après les autres. Aux alentours de 09h45,

Paul Biya, le président de la République du Cameroun, arrive au Palais des Congrès. Dès lors, l??accès au Palais des Congrès devient difficile. Invités, journalistes, étudiants, sont tout d??abord bloqués par la garde présidentielle. L??accès au site leur sera autorisé plus tard.10h : le président de la République du Cameroun, accompagné de la Première Dame, Chantal Biya, font leur entrée dans la salle des conférences de 1500 places du Palais des Congrès, qui a fait le plein pour l??occasion. Sont aussi présents, les chefs d??Etat du Gabon, du Burkina Faso et de Sao Tomé et Principe. A ces chefs d??Etat, il faudrait ajouter le président de la Commission de l??Union africaine, M. Jean Ping ; Mme Asha Rose Migiro, vice-secrétaire général des Nations unies ; M. Ali Abdussalam Tréki, président de l??Assemblée générale des Nations unies ; M. Mohamed El Baradeï, ancien secrétaire général de l??Agence internationale de l??énergie atomique (Aiea) ; M. Kamalesh sharma, secrétaire général du Commonwealth. Après le discours du chef d??Etat du Cameroun, Paul Biya, qui va ouvrir les travaux de la conférence, toutes ces différentes personnalités se succèderont au pupitre, à l??exception du chef d??Etat du Burkina Faso, Blaise Compaoré, et de Sao Tomé et Principe, Fradique de Menezes. Au cours de son discours d??ouverture, Paul Biya explique que « La commémoration des indépendances africaines est, je crois, une bonne occasion pour tenter de répondre à l??interrogation formulée dans le thème central de cette Conférence : « l??Afrique, une chance pour le monde. Réalités et défis ».L??intervention du chef d??Etat gabonais, Ali Bongo, a suscité le plus de salves d??applaudissements. Sur un ton ferme, le plaidoyer pour la jeunesse qu??il a adressé à toute l??assistance lui a valu les faveurs du public. A la fin des allocutions, Paul Biya a allumé la flamme de la paix, qui lui a été remise par Jean Ping. Après la photo de famille, qui a été suivie par le départ des chefs d??Etat et des différentes délégations, les participants sont rentrés dans l??une des salles de conférence pour assister aux deux plénières de la journée. La première, intitulée « Comment l??Afrique peut-elle tirer un meilleur parti de ses atouts ? Ressources, démographie, marchés, etc. » et la seconde, dans de l??après-midi, portant sur la thématique : «Bonne gouvernance et performance économique ». Les travaux en plénière se sont achevés dans la soirée et les différents participants se sont promis de se retrouver ce jour, pendant que certains choisirent de poursuivre les travaux dans les ateliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *