Sport

Cameroun – CAN 2021: Pourquoi le président de la Caf Patrice Motsepe est à Yaoundé

Arrivé en début d’après-midi hier, 16 septembre 2021, le président de la Caf est annoncé en audience au palais de l’Unité où il sera reçu par le chef de l’Etat Paul Biya.

Pour une surprise, ç’en est une, au moment où l’on s’attendait le moins. Même ceux qui ont parfois la maîtrise de l’agenda du chef de l’Etat n’ont pas fait allusion à cette présence « brusque » de Patrice Motsepe, le président de la Confédération africaine de football (Caf). C’est en mi-journée que l’information sur la visite imminente de Patrice Motsepe a commencé à faire le tour de la toile, annonçant l’atterrissage de son jet privé à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen à 14h. Une information confirmée par la publication de la correspondance de la Caf, adressée au ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi, en qualité de président du Cocan, datée de la veille, 15 septembre 2021. « Le président de la Caf, Dr Patrice Motsepe et le secrétaire général monsieur Véron Mosengo-Omba seront en visite au Cameroun, demain 16 septembre, pour une audience avec Son Excellence Paul Biya, président de la république du Cameroun. Nous nous excusons pour tout inconvénient que cette information tardive pourrait engendrer et ne manquerons pas de vous communiquer le programme de la journée dans les plus courts délais », écrit et signe Jean Jacques Marcel Diene, le chef de cabinet du secrétaire général de la Caf.

Ce qui signifie en clair que les pourparlers ayant abouti à la conclusion de cette audience n’ont pas seulement abouti le 15 septembre, mais bien avant, et que la Caf a préféré mettre cette information sous embargo, pour ne la donner au président du Cocan que la veille de l’arrivée de ces principaux responsables à Yaoundé. Toujours est-il que, Patrice Motsepe sera enfin reçu par Paul Biya, probablement ce vendredi, 17 septembre 2021.
Une audience qui devait avoir lieu depuis le 17 août 2021, selon nos sources. Mais, qui n’a plus eu lieu en raison de certains dysfonctionnements autour du président de la Caf. L’on se souvient que Patrice Motsepe était arrivée au Cameroun in cognito et n’a été aperçu qu’à Foumban, à travers des images, en compagnie de Seidou Mbombo Njoya, le président par intérim de la Fécafoot, en train d’être reçu par le Sultan roi des Bamoun Ibrahim Mbombo Njoya au palais royal. Ceci en l’absence de toute autorité gouvernementale ou administrative, sans mesures de sécurité autour de celui qui a le statut d’un chef d’Etat. Ce qui a été considéré comme une grave bévue sur le plan diplomatique. Pour toutes ces raisons, l’audience initialement programmée au palais de l’Unité avait été renvoyée sine die, selon nos sources.

Le stade d’Olembe ?

L’arrivée de Patrice Motsepe à Yaoundé depuis hier, marque l’aboutissement des négociations entre la Caf et l’Etat du Cameroun, qui doit abriter la Can TotalEnergies 2021 du 9 janvier au 6 février 2022. Même si l’objet de l’audience n’a pas été dévoilée, l’on sait que la rencontre entre Patrice Motsepe et Paul Biya aura pour sujet l’organisation de la Can TotalEnergies 2021 par le Cameroun. A ce niveau, personne ne peut jurer de ce que les deux personnalités diront à ce sujet au cours de cet entretien. Mais, des supputations font rage dans les chaumières et sur les réseaux sociaux. D’aucuns estiment que Patrice Motsepe pourra dire, confirmer et rassurer de vive voix, comme il l’a fait par ailleurs, que le Cameroun abritera bel et bien cette compétition. Et il saluera les efforts de l’Etat camerounais pour la construction des infrastructures sportives futuristes où se disputeront les matchs de cette Can. Mais, que Patrice Motsepe ne manquera pas de dire au président de la République que la seule chose qui manque et qui inquiète la Caf, est le stade d’Olembe, dont les travaux ne sont pas toujours achevés, selon la Caf, même si elle y a programmé un match éliminatoire de Coupe du Monde, le 3 septembre dernier. Et c’est à ce niveau que beaucoup de Camerounais estiment que la Caf devrait jouer franc jeu et pas se dédire, pour avoir, à travers son secrétaire général Véron Mosengo-Omba, magnifié la qualité de ce stade, après les deux visites qu’il y a effectuées le 15 juin et au mois d’août dernier.

La crise à la Fécafoot ?

Certaines personnes estiment que les deux hommes aborderont aussi la question de la crise au sein de la Fécafoot qui date de 2013. Sur ce sujet, certaines langues indiquent que le président de la Caf plaidera pour le maintien de l’équipe conduite par Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fécafoot. Sauf qu’en face, l’on estime que l’illégitimité de Seidou Mbombo Njoya est criarde, par le refus d’exécuter les décisions de justice frappées du sceau de l’Exéquatur, selon la loi du 11 juillet 2018. Et que le chef de l’Etat ne saurait cautionner la violation de la loi du Cameroun au nom de la paix avec la Caf et la Fifa. On ne va pas lire dans une boule de cristal. On attend l’issue de cette audience. Même si les termes ne seront pas dévoilés, au moins les actes qui vont suivre cette rencontre renseigneront davantage sur ce que Paul Biya et Patrice Motsepe se seront dits.

Achille Chountsa

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page