Société

Cameroun – Boko haram: Week-end meurtrier au front

Le 10 février 2019, les militaires de la zone sud de l’opération Alpha du Bir stationnés à Kolofata ont été alertés de mouvements suspects.

Il s’agissait Ce dernier a refusé d’obéir à l’injonction des militaires d’agiter ses amples vêtements et de montrer ce qu’il pourrait y avoir dessous. De plus, il essayait de foncer sur eux. Devant son air déterminé à désobéir aux sommations des militaires, ces derniers l’ont abattu. Le suspect portait une ceinture explosive qui a été désamorcée par des éléments du génie. Plus tôt vers 22h, à Bakarissa dans le canton de Kerawa , d’autres hommes
armés ont volé des bœufs et voulaient s’enfuir avec au Nigeria voisin. Ine patrouille de l’opération Alpha est intervenue à temps pour disperser les
pillards qui ont abandonné leur butin et se sont fondus dans la nuit.

La nuit du 08 au 09 février 2019, au village Madjire dans le canton de Kossa, arrondissement de Mora, des hommes armés de fusil de guerre ont fait
une incursion . Ils ont tué cinq personnes : Blâma Fanami, Blâma Ndjida, Bouba, Idrissa et Saïdou. Ils ont par ailleurs blessé cinq paysans avant de
prendre la fuite vers le parc de Waza avec un troupeau de bœufs et trois béliers. Mis au courant les militaires du secteur N1 de la force
multinationale mixte et leurs camarades les y ont poursuivis.

La veille à Gouzoudou, dans l’arrondissement de Kolofata, d’autres hommes armés sont arrivés vers 23h. Ils ont tué Adam Issa, un paysan. Ils ont calciné la dépouille de leur victime avant de piller le village. Les militaires du 42eme bataillon d’infanterie motorisée ont pris en chasse les
assaillants. Ils ont pu récupérer un fusil d’assaut Ak47 et de nombreuses munitions qui allaient avec l’arme.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer