CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

Cameroun – Beignetariats: Foyers de propagation du coronavirus

Dans ce milieu populaire, les clients et la vendeuse ont du mal à respecter les mesures barrière.

La vendeuse ou la serveuse du coin ne dispose ni de cache-nez, ni de gants et encore moins d’eau courante et de savon pour désinfecter les mains avant de manger. La saveur des beignets, haricots, bouillies stimule les papilles gustatives de nombreux jeunes du quartier Tsinga, dans l’arrondissement de Yaoundé II, au lieu-dit « Tsinga-Dubaï ». Maman Angèle Ngono âgée de 47 ans, mariée et mère de six enfants, deux filles et quatre garçons, vend des beignets, haricots et bouillies, depuis près de 15 ans. « C’est moi qui nourris les parents, les enfants et tous les jeunes du quartier chaque soir », confie-telle. Dans ce milieu populaire, les clients et la vendeuse ont du mal à respecter les mesures barrière.

Ceux qui pourraient en douter, n’ont qu’à faire un rapide tour dans nos deux principaux lieux, pour se rendre compte à quel point des comportements à risque exposent certains de nos compatriotes à des dangers. Chez mama Angèle, comme l’appellent affectueusement ses clients, promiscuité et insalubrité y règnent.

Lire aussi
Coronavirus: Le Cameroun franchit la barre de 4000 guéris

Agglutinés sur un tabouret de fortune, les clients mangent sans toutefois respecter la distanciation physique, l’une des mesures barrière. Il y aurait
aussi beaucoup à dire sur le non-respect des règles élémentaires d’hygiène. Dans ce lieu de commerce, c’est le laisser-aller total. Un petit tour à Nkomkana, dans le même arrondissement chez les vendeuses des beignets haricots et bouillies, pour constater que la vendeuse ou la serveuse du coin ne dispose ni de cache-nez, ni de gants et encore moins d’eau courante et de savon pour désinfecter les mains avant de manger.

Il est plus que temps de mettre un terme à cette situation qui relève à la fois de l’insouciance, de la défiance et de l’incivisme. La meilleure façon d’y parvenir c’est d’appliquer les sanctions prévues à tous les contrevenants, sans exception. Pour prévenir les populations de cette pandémie, les contrôles doivent être renforcés dans les lieux publics.

Lire aussi
Coronavirus: Découverte au Cameroun d'un médicament neutralisant le virus en 12 heures

Aurielle Andrée NOUNKE (Stg)

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer