Cameroun – Bafoussam 1er : Une plate-forme numérique pour les recettes – 237online.com
Economie

Cameroun – Bafoussam 1er : Une plate-forme numérique pour les recettes

Cet engagement a été pris par le premier magistrat de cette ville du département de la Mifi dans la région de l’Ouest.

A l’aune de la poussée technologique, la commune d’arrondissement de Bafoussam 1er s’engage à apporter des réponses propices qui s’arriment au

contexte actuel. Pour Jules Hilaire Focka Focka, sa ville se doit de s’ « ouvrir au monde afin de mieux se vendre et de ventre ses produits à
l’international. L’atteinte de cet objectif passe par la numérisation de la ville. La plate-forme permettra également d’attirer les investisseurs. Il sera question pour chacun qui a besoin des informations sur notre commune d’entrer dans le site et d’en tirer celles dont il a besoin » .

1xbet AFF

Une fois la plate-forme mise en place, chacun pourrait dans un premier temps sur une durée de deux ans, visiter, acheter ou vendre des produits sur le site gratuitement. « Nous allons dans la phase expérimentale, permettre à chacun d’entrer dans notre site sans débourser un franc. Nous avons pensé que cette période s’entendre sur une durée de deux ans. Nous voulons que notre arrondissement soit la première en la matière au Cameroun. Une ville totalement numérisée. C’est un impératif. Nous avons déjà assez avancé avec ce projet. Nous pensons que d’ici juin 2019, tout sera déjà mis en place dans ce sens. C’est un projet qui nous tient à cœur » , soutient Jules Hilaire Focka Focka, maire de la commune d’arrondissement de Bafoussam 1er.

« À travers cette plate-forme, nous ne voulons plus voir nos agents être insultés quand ils prennent des tickets de marché aux petits commerçants. Cette plate-forme nous permettra de recouvrer nos recettes municipales sans toutefois nous faire lyncher par les populations qui ne maîtrisent rien des textes régissant les attributions d’un délégué du gouvernement et de celles d’un maire d’une commune d’arrondissement dans l’amélioration des conditions de vie des populations à travers la réhabilitions ou la construction des routes, de l’alimentation en eau et de l’électrification principalement. Ces derniers nous insultent parce qu’ils sont ignorants des responsabilités de l’un comme de l’autre » , précise-t-il. Jules Hilaire Focka Focka, maire de Bafoussam 1er pense qu’il est temps de penser à une nouvelle ville moderne de Bafoussam dans la zone de Kouékong avec un marché ultramoderne bâti sur des lotissements classés.

Commenter avec facebook

Source
Aurélien Kanouo
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer