Sport

Cameroun – Arts martiaux : Ebolowa capitale du karaté camerounais

Du 1 er au 03 avril dernier, la capitale régionale du Sud a abrité la première édition de l’Open international de Karaté dédiée à la ville.

Cette rencontre sportive en la discipline a regroupé les athlètes venus des régions du Centre, Sud, Est, Littoral, Ouest et du Nord. C’est une initiative locale qui a connue l’assentiment des populations de la ville qui portent un intérêt fort pour les arts martiaux. Un rêve porté par Emmanuel Dzeu, arbitre international de Karaté, coach et instructeur ceinture noire 4 ème Dan Karaté Shotokan, président du comité d’organisation, « l’Open d’Ebolowa est un bon moyen de promotion de la discipline, en donnant un espace de compétition aux pratiquants. Une occasion d’attirer les sympathisants, une opportunité de traduire dans les faits, l’idéal du vivre-ensemble. Il s’agit donc de vulgariser la pratique chez les jeunes et de préparer ainsi les futurs champions. L’open d’Ebolowa voudrait donc se positionner comme un rendez-vous annuel majeur pour les pratiquants des arts martiaux en général et du Karaté en particulier ». Un pari gagné pour l’organisation qui a pu déplacer tout le gratin national de la discipline qui est venu apprécier le niveau actuel du Karaté camerounais. Vingt-cinq équipes ont répondu à cet appel d’Ebolowa pour environ 300 athlètes allant des poussins aux juniors en passant par les minimes et les cadets ceci en dames et messieurs. Une équipe arbitrale certifiée union des fédérations d’Afrique du Karaté (Ufak), qui a œuvré à une neutralité qui a permis d’élever à la haute marche du podium les plus méritants.

L’objectif étant de détecter les talents en vue d’une véritable relève du Karaté camerounais. Car selon SimpliceAloumou ceinture noire 2 ème Dan coach de l’équipe d’Ebolowa, « du fait de la pandémie, les enfants n’ont pas beaucoup travaillé ce qui a entrainé un manque de compétitions. La véritable compétition qui nous permet de faire une évaluation depuis plus d’un an c’est cet open d’Ebolowa. Il faudrait que les parents encouragentdonc les enfants, cet encouragement les permettra d’évoluer ». On retient que faire du Karaté pour un jeune, c’est d’abord avoir une bonne condition physique et mentale en plus, ce sont les enchaînements d’ensemble et les combats. Ainsi, le jeune développe donc une kyrielle de qualité, la maîtrise de soi, de l’environnement et favorise l’esprit collectif, le travail d’équipe et au bout, le sens de l’intérêt général. Des éléments qui selon maître Kamte, président du comité technique de l’open d’Ebolowa, le prédispose à la tolérance et au vivre-ensemble. Sans exclure le courage, la compétitivité, le respect de l’autre, la capacité d’affronter les difficultés de la vie, à cultiver le fair-play et l’esprit du surpassement de soi.

Lire aussi
Éliminatoires Can Cameroun 2021 : La liste de Conceçao au scanner

Promotion des talents

D’abord le prix podium athlète qui en plus du trophée, de la médaille, du diplôme d’excellence et du diplôme de participation, l’athlète avait également droit à des espèces. En plus, le prix fair-play qui est revenu au meilleur club, les prix meilleurs coaches de la compétition, prix meilleurs arbitres, meilleurs athlètes et meilleurs équipe Kata de la compétition. On pourrait dire qu’un coup d’essai pour l’organisation que ce fut un coup de maître, qui a permet de dimensionner cette compétition au niveau international ce qui rendra ainsi la ville d’Ebolowa, une ville des arts martiaux. A la seule mesure et volonté des mécènes qui accompagneront ce projet qui intéresse la jeunesse camerounaise. Pour Joseph Kane, représentant du ministre des Sports, « c’est une grande satisfaction. Pour une première fois, la ville d’Ebolowa est en ligne de mire avec le Karaté. Nous encourageons les organisateurs et appelons les âmes de bonne volonté à accompagner cette initiative qui fait la promotion des talents chez les jeunes. Nous reprenons simplement le chef de l’état qui disait, qu’il n’ya pas de sport mineur, ni majeur, ni sport réservé ».

Lire aussi
Boxe arabe : Les Camerounais se préparent pour le Grand Prix de Russie

Jacques Pierre SEH

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page