Société

Cameroun: Apprenants et enseignants ont repris les cours à Yaoundé

Onze semaines après la fermeture des campus scolaires et universitaires pour cause de Covid-19, les cours ont repris dans la capitale, à la date du 1er juin 2020.

C’était dans le strict respect des mesures sanitaires édictées par les pouvoirs publics. Malgré les caprices de dame pluie qui s’est abattue sur la ville de Yaoundé hier matin, jour de rentrée scolaire et académique pour le compte du troisième trimestre au Cameroun, écoliers et élèves des classes d’examens du cours moyen 2e année, Class sixth, pour l’enseignement primaire, Terminales et Upper Sixth pour les enseignements secondaires des deux sous-systèmes éducatifs, se sont présentés dans les campus pour une reprise des cours.

Au lycée de Mballa 2 à Yaoundé par exemple, c’est 487 élèves des classes de Terminales qui ont répondu présent. Dans le strict respect des mesures barrières, et afin d’éviter des foyers de contamination au Covid-19, la répartition des effectifs des élèves a permis aux responsables de l’établissement d’avoir 24 élèves par salles sur les 42 disponibles. Pour ce qui est du personnel enseignant, il sera mis à la disposition des apprenants comme décidé par le proviseur Hortense Gisèle Essomba « Nous avons fait une programmation telle que les terminales qui vont commencer avant, occupent 22 salles. Pour ce qui est de la gestion du corps enseignant qui va encadrer nos élèves et comme ce ne sont que des classes d’examens qui reviennent à l’école, nous allons utiliser même les enseignants des classes intermédiaires qui viendront renforcer l’équipe. Et s’il y a des matières où il manque un ou deux professeurs, nous allons les recruter comme vacataires », a-t-elle confié.

Lire aussi
Cameroun-Immigration: 52 compatriotes rapatriés

Du côté du lycée Bilingue d’Application de Yaoundé (LBA), les 400 élèves des deux sous-systèmes anglophone et francophone des classes Upper-Sixth et Terminales ont répondu présent à l’appel du 1er juin 2020 qui sonnait le glas d’une reprise effective des cours pour le compte du troisième trimestre de l’année en cours, interrompue par la pandémie il y a trois semaines. « Tout se passe bien. La distanciation sociale est respectée par les élèves et tout le monde doit arborer un masque et le cours se poursuit sereinement. Même quand l’élève pose une question, il ne doit en aucun cas enlever son masque », a avancé le censeur Alain Denny Ebaka Ebaka, qui s’est dit soulagé de l’assiduité et le respect des mesures barrières observés par ses élèves.

Lire aussi
Cameroun : Il se suicide pour une histoire d’argent à Kribi

Outre le secondaire, les plus jeunes apprenants, notamment ceux du primaire des Class six chez les anglophones et du Cours moyen 2e année pour les francophones ont également repris le chemin de l’école hier 1er juin 2020. Ils doivent pendant les six semaines de cours dont ils disposent, faire preuve de bravoure et de concentration afin de mieux affronter les examens du Certificat d’Études primaires (CEP) ou du First School Living Certificate (FSLC) qui leur ouvriront les portes du cursus secondaire. Toutefois, les mesures barrières telles que la distanciation sociale, le port obligatoire du masque, le lavage régulier des mains et autres mesures prescrites par les établissements scolaires doivent s’appliquer, afin de permettre aux élèves d’achever sainement l’année scolaire et de tordre définitivement le cou au Covid-19.

Arnaud Joseph Etoundi

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page