Cameroun : Amougou Belinga depuis la prison, secoue Vision 4

Amougou Belinga

Au cœur de la capitale camerounaise, une atmosphère lourde s’installe dans l’enceinte de Vision 4, où les licenciements se succèdent, dépeignant une image de désordre inquiétant dans le paysage médiatique du Cameroun.

Des licenciements à répétition

Depuis sa cellule à la prison de Kondengui à Yaoundé, où il est incarcéré suite à l’affaire de l’assassinat de Martinez ZOGO, Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, le dirigeant du groupe l’Anecdote, poursuit sa restructuration radicale de Vision 4. Après une première vague de licenciements en avril dernier, ce sont quinze autres employés qui viennent d’être remerciés pour des raisons économiques.

Parmi ces employés figurent notamment Créscence OWONO, Etienne MBALA et Claude MVILONGO. Malgré ces perturbations, ces professionnels du journalisme continuent de visiter le siège de Vision 4 à Yaoundé, nourrissant l’espoir d’une situation qui pourrait encore évoluer.

La montée du stress et des rumeurs

Tout cela a eu un impact émotionnel profond sur les membres restants de l’équipe de Vision 4. L’un d’entre eux, Martial OWONA, a été mis en congé technique depuis presque deux mois et le stress du chômage commence à se faire ressentir.

Des rumeurs circulent sur l’attitude de AMOUGOU BELINGA en prison. Il serait toujours arrogant et intimiderait même certains gardiens de prison, les menaçant de mutation. Les avocats étrangers qu’il a engagés avec EKO EKO semblent préparer une contre-attaque, ajoutant un autre volet à cette histoire déjà complexe.

Un plan d’évasion médicale?

Une autre rumeur troublante a émergé: AMOUGOU BELINGA, souffrirait de troubles psychiatriques graves. Des médecins spécialisés se rendraient régulièrement à la prison pour le soigner, suscitant des suspicions parmi le personnel de la prison qui doute de la véracité de ces informations. Une hypothèse suggère même qu’un stratagème pourrait être mis en place pour faire évoquer la démence ou la folie, conduisant ainsi à une impossibilité de juger le magnat des médias.

Avec ces multiples enjeux, l’opinion publique camerounaise doit rester vigilante sur les progrès du dossier Martinez ZOGO et la situation au sein de Vision 4. Pour plus d’informations, continuez à nous suivre sur 237online.com.

Emmanuel Mbidenzy, 237online.com

Pour rappel, nous ne fournissons que des informations de confiance et vérifiées. Les conclusions et opinions exprimées dans cet article sont le fruit d’une analyse minutieuse des faits disponibles, sans aucune intention de nuire ou de favoriser qui que ce soit.

One thought on “Cameroun : Amougou Belinga depuis la prison, secoue Vision 4

  1. Comment se fait il q une personne en prison est encore des bien a diriger a l extérieur,c est plus la prison la c est juste un centre de rétention car en plus il ne doit pas être avec les malfrats de bas étage ,quel justice il y a vraiment 2 niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *