Sport

Cameroun – Ambiance : Le public met le feu à Olembe

Les supporters des Lions Indomptables ont créé un climat festif avec des vuvuzelas et des chants divers à la gloire d’Aboubakar Vincent et de ses coéquipiers.

La qualification du Cameroun pour le prochain tour de la Can TotalEnergies 2021 a mis du temps à se dessiner. Après l’ouverture du score des Walya à la 5ème minute par Dawa Dukele, le public du stade Olembe a pris un coup du froid. Mais deux minutes plus tard, Karl Toko Ekambi a remis du baume au cœur du public (1-1). L’ambiance a repris de plus belle. Entre vuvuzela, champs et flottement du vert-rouge-jaune dans les gradins, le stade transpirait de joie. Les supporters ont mis du feu. A chaque geste technique réussi d’un Lion, le public le lui rendait par des acclamations nourris. Nouhou Tolo ou encore les buteurs du jour, à savoir, Toko et Aboubakar garderont certainement de bon souvenir de ce match de la deuxième journée dans le Groupe A.

A l’extérieur du stade ça chantait à tue-tête. Les motos se livraient en spectacle au nom des Lions. Assis sur le trottoir, Antoine, âgé de 19 ans, a dompté le froid pour soutenir le onze national à sa manière. « Grand je n’ai pas le ticket pour entrer au stade. Je suis venu avec mon grand frère soutenir nos Lions Indomptables. Je suis content de la victoire. J’espère que j’aurais la chance de regarder le prochain match en direct ». Comme lui, certains de ses congénères, faute de dénicher le précieux ticket, ont initié une activité commerciale question de tirer profit de la foule. Vêtue aux couleurs des Lions, Nadine Onana vend le pain-œuf. Pour attirer la clientèle, elle utilise la marque « Lion Indomptable » comme appât. On entend çà et là : « Supportons les Lions Indomptables en mangeant le pain qui donne la victoire. Mangeons pour le bonheur des Lions sur la pelouse ». Cette technique d’approche a porté ses fruits. Nadine a suivi les Lions après la victoire les poches pleines. « Mon frère chacun va sucer la Can. Au prochain match, je viendrai encore supporter nos Lions avec les œufs qui gagnent ».

Aux environs de 22heures, le public n’avait pas bougé. « Ce sont de vrais passionnés. Ils sont là depuis. Certains sont arrivés le matin avec l’espoir d’entrer sans se faire voir. D’autres ont fini par aller s’installer dans un bar de fortune plus haut pour regarder le match des Lions », souligne un volontaire de la compétition.

Solière Champlain Paka / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page