Cameroun – Affrontements d’Obala: Le SDF demande l’organisation d’une marche de cohabitation communautaire entre toutes les tribus de la localité – 237online.com
Politique

Cameroun – Affrontements d’Obala: Le SDF demande l’organisation d’une marche de cohabitation communautaire entre toutes les tribus de la localité

Les responsables du parti dans la région du Centre ont condamné les violents incidents et invité les communautés, au vivre-ensemble.

Les violents affrontements survenus dans la ville d’Obala, située à environ 45 KM de Yaoundé, dans la journée du 25 avril 2019 n’ont pas laissé le Social Democratic Front, région du Centre indifférent.

Dans un communiqué publié à la suite de ces tristes évènements, les responsables du parti qui s’appuient sur un rapport du responsable SDF Obala, indiquent que, «depuis plusieurs jours, règne une insécurité généralisée à Obala avec des agressions et même des assassinats des Moto-Benskineurs. Certaines communautés sont pointées du doigt par d’autres. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, est le décès d’un Camerounais originaire du Grand Nord à la suite d’une bagarre l’ayant opposé à un jeune originaire d’Obala».

1xbet AFF

«En guise de représailles, les proches du défunt ont envahi les domiciles de certains autochtones soupçonnés d’être responsables de son décès. Des groupes d’auto – défense se sont formés et les affrontements s’en sont suivis avec le bilan sus- mentionnes», poursuit le communiqué signé d’Emmanuel Ntonga, le président Régional SDF Centre. Face à cette situation, le SDF région du centre «condamne toute forme de violence; regrette des replis identitaires qui ne font que s’accentuer et invite les communautés au vivre-ensemble; regrette l’insécurité généralisée dans laquelle se trouve la localité d’Obala».

Le parti dénonce également «l’insuffisance d’effectifs, police, gendarmes à Obala; invite les forces de maintien de l’ordre à faire la patrouille et des perquisitions dans les domiciles afin de retrouver les stupéfiants et des bandits qui sèment la terreur à Obala» et enfin, demande à la circonscription d’Obala «d’organiser dans les brefs délais une marche de cohabitation communautaire entre toutes les tribus de la localité».

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer