Cameroun: 35 000 m3 d’eau supplémentaires pour la ville de Yaoundé

Cette quantité d’eau selon l’entreprise Camwater va porter l’offre de la capitale à 185 000 m3/j sur les 315 000 m3/jour dont elle a besoin.
C’est officiel depuis vendredi le 9 octobre 2016. Yaoundé bénéficie de 35 000 m3 d’eau supplémentaires. C’est ce qu’a indiqué, le directeur général de la Camwater, Alphonse Roger Ondoa Akoa, au cours d’une visite de terrain à la première extension de la station d’Akomnyada, près de Mbalmayo. 237online.com Ladite station qui produit depuis une semaine 35 000 m3/j en direction de la ville de Yaoundé apporte un complément additionnel à la ville qui souffre des pénuries en eau potable. Construite par l’entreprise Geofor, cette usine, mise sur pieds dans le cadre des mesures urgentes permet ainsi à la cité capitale de bénéficier d’une quantité totale de 185 000 m3/j, quand on y inclut les 100 000 m/3 j produites par l’ancienne usine et les 50 000 m3/j produites par l’usine d’eau potable de la Mefou. Alphonse Roger Ondoa Akoa a marqué sa satisfaction pour ce projet qui, débuté il y a trois ans, a pu enfin s’achever après quelques difficultés rencontrées. « C’est un grand jour pour nous à la Camwater. Je suis heureux d’annoncer que nous disposons déjà, à partir d’Akomyada, de 35 000 m3 d’eau supplémentaires. Il nous reste maintenant à nous attaquer au volet de la distribution. Des efforts vont donc se poursuivre pour que cette eau arrive effectivement auprès des ménages… », a déclaré Ondoa Akoa. Les experts de la qualité de l’eau ont souligné que cette eau potable et conforme aux normes internationales édictées par l’OMS qui incluent le taux de PH, la turbidité ou la couleur. Cette eau, après les tests bactériologiques jugés satisfaisants par le Centre Pasteur de Yaoundé, peut désormais être consommée sans risque pour les populations de Yaoundé. Le DG de la Camwater a profité de sa présence dans ce site pour visiter le chantier de la deuxième extension qui se situe à quelques pas des deux premières. Les travaux avancent normalement et sont rendus à plus de 85%. Construite par l’entreprise américaine ECC, cette usine laisse déjà voir ses dix unités compactes, ses réservoirs et toute sa canalisation. A l’heure actuelle, les ouvriers sont concentrés sur l’exhaure, la prise qui alimentera l’usine en eau brute à partir du Nyong. Cette usine dont les premiers essais de traitement sont annoncés pour les prochaines semaines, va produire 55 000 m3/j. Cela fera donc au total 230 000 m3/j pour la ville de Yaoundé, car 10 000 m3 seront envoyés vers la ville de Mbalmayo. La ville de Yaoundé, capitale politique et siège des institutions de la République du Cameroun, compte actuellement un peu plus de 2 millions d’habitants. Les besoins de pointe, pour l’alimentation en eau potable de toute cette population, sont estimés à plus de 315 000 m3/jour.

C.T.M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *