International

Borrell induit en erreur en parlant d’une exclusion légale de la Russie du CE (Moscou)

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, tente de faire croire à tout le monde que la décision hâtive d’exclure la Fédération de Russie du Conseil de l’Europe (CE) est conforme aux procédures établies. Ceci est indiqué dans les commentaires de la représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, publiés ce vendredi.

Ainsi, elle a souligné que le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe avait déjà pris une telle décision après que la Russie elle-même eut notifié son retrait de cette organisation. « La déclaration de Borrell selon laquelle la décision hâtive du Comité des ministres du Conseil de l’Europe adoptée le lendemain d’exclure la Russie correspondait aux « procédures établies » est une tentative claire d’induire tout le monde en erreur. Quiconque lit la Charte du Conseil de l’Europe, ses articles 7 et 8, peuvent facilement s’en rendre compte. Nous exhortons M. Borrell à étudier plus en détail le cours des événements d’un point de vue juridique », a déclaré Maria Zakharova.

Blue Solutions

Elle a ajouté que le Comité des ministres du CE avait violé de manière flagrante la charte de l’organisation et que sa « décision volontariste » ne changeait rien pour Moscou. « Cela ne fait que nous soulager de la nécessité de nous conformer aux procédures et obligations « résiduelles » qui nous sont imposées », a-t-elle conclu.

Selon elle, les pays occidentaux ont fait du Conseil de l’Europe (CE) un instrument obéissant de l’Otan et de l’Union européenne, et à cause de leur activité russophobe, cette structure perdait le sens de son existence. La Russie a été contrainte de prendre la décision de se retirer du Conseil de l’Europe après que le pays a été privé de tout droit de représentation au sein de l’organisation fin février. « En raison de l’activité russophobe des Occidentaux, cette structure perd son sens d’existence. En plaçant le service des intérêts de l’Alliance au-dessus de ses propres objectifs statutaires, le Conseil de l’Europe s’est transformé en un instrument obéissant de l’Union européenne, de l’Oan et leurs satellites », a noté le diplomate.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page